Versailles : un bosquet bientôt réaménagé par Benech et Othoniel

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 07/07/2012 à 16H55
Une vue du Château de Versailles.

Une vue du Château de Versailles.

© Christophe Lehenaff / AFP

Le paysagiste Louis Benech associé à l'artiste Jean-Michel Othoniel ont été choisis pour aménager de façon contemporaine un bosquet créé au XVIIe siècle par André Le Nôtre, dans les jardins du Château de Versailles. Le chantier débutera en 2013, année de célébration du 400e anniversaire de la naissance de Le Nôtre, précise l'établissement samedi.

Le bosquet de l'ancien Théâtre d'eau de Louis XIV, aujourd'hui appelé bosquet du Rond Vert, a été créé, entre 1671 et 1674, par le jardinier du Roi, en collaboration avec Le Brun.

Très spectaculaire avec ses fontaines et ses cascades, le Théâtre d'eau a été endommagé puis finalement détruit sous Louis XVI. Il a fait place à un dessin d'allées et d'engazonnement. Endommagé par la tempête de 1999 (il avait perdu 325 arbres lors des intempéries), le bosquet est actuellement en friche.

Une réalisation en pleine nature de l'artiste Othoniel.

Une réalisation en pleine nature de l'artiste Othoniel.

© Othoniel.fr
 Le Roi Soleil "omniprésent dans cette création contemporaine"
L'ancien président du Château de Versailles Jean-Jacques Aillagon avait lancé un concours international pour que ce bosquet soit ouvert à la création contemporaine à l'occasion de sa restauration. La nouvelle présidente Catherine Pégard a poursuivi le processus.

Louis Benech, paysagiste connu notamment pour son travail sur le réaménagement du jardin des Tuileries et sur le parc de Chaumont-sur-Loire, a donc été retenu en compagnie de l'artiste plasticien Jean-Michel Othoniel , spécialiste du verre soufflé, dont on peut admirer le travail notamment à la station de métro Palais Royal à Paris. Ils travailleront en association pour refaire ce bosquet et y développer un projet contemporain.

« Il faut avoir entendu Louis Benech évoquer le rythme ternaire qui ponctuera la composition du Bosquet du Théâtre d’Eau et Jean-Michel Othoniel décrire les pas de la « belle danse » qui en inspireront les fontaines pour mesurer combien l’esprit du roi Louis XIV est omniprésent dans cette création contemporaine», déclare Catherine Pégard.
La sortie féérique du métro Palais Royal signée Othoniel.

La sortie féérique du métro Palais Royal signée Othoniel.

© Othoniel.fr
 Un bosquet accueillant orné de quatre sculptures-fontaines
L'idée de Louis Benech est de créer un bosquet accueillant, ouvert en permanence alors que les autres bosquets historiques plus fragiles sont souvent fermés, permettant au visiteur de goûter seul ou en famille à l’intimité de ces salons surprises voulus par le Roi. Mais son projet, qui est réversible, saura rester discret : il est prévu qu'il soit invisible depuis le château et le parc.

De son côté, Jean-Michel Othoniel réalisera quatre sculptures-fontaines dorées, formées d’entrelacs et d’arabesques de verre,  inspirées des ballets donnés par Louis XIV et dont les calligraphies rappellent les parterres en broderie présents à Versailles.

Les vestiges des ouvrages maçonnés et hydrauliques de l'ancien Théâtre d'eau, retrouvés lors de fouilles archéologiques récentes, ont été conservés. L'ensemble du nouveau bassin pourra être démonté, ses assises autoportées permettant d'exclure toute fondation.
Le bosquet du Rond Vert, qui va être réaménagé, ici en 2000.

Le bosquet du Rond Vert, qui va être réaménagé, ici en 2000.

© Daniel Janin / AFP