"Vauban et son double" ressuscités dans la citadelle de Besançon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/08/2016 à 17H54
"Vauban et son double" est une pièce franco-belge interprétée par deux compagnies.

"Vauban et son double" est une pièce franco-belge interprétée par deux compagnies.

© capture d'écran France 3 / Culturebox

"Vauban et son double", c’est le nom de la représentation de théâtre jouée par les compagnies Keichad et Act Hours pendant trois jours à la citadelle Vauban de Besançon. Un spectacle franco-belge qui clôt la saison estivale de la Citadelle.

Fondeur, ingénieur et bâtisseur au service du royaume de France. Vauban, le stratège militaire du roi Louis XIV pendant plus de cinquante ans, était à l’honneur dans la Citadelle de Besançon. Deux troupes de théâtre ont interprété "Vauban et son double", une pièce qui plonge le spectateur dans l’histoire de France du 17e siècle. La production franco-belge a été conçue pour être jouée dans les autres Citadelles Vauban et aborde toutes les facettes du personnage.

De frondeur à ingénieur du roi

Sébastien le Prestre de Vauban, né en 1633, s’illustre à l’âge de 19 ans lors du siège de Sainte-Menehould, au côté des frondeurs, ennemis du jeune Louis XIV. Après avoir été fait prisonnier par les troupes du roi, il est rallié à la cause royale par le cardinal de Mazarin et se fait remarquer en participant à la reconquête de la ville, dans le camp adverse cette fois. En 1673, après avoir participé aux nombreux sièges marquants du règne de Louis XIV, il convainc le roi d’installer une ligne de fortification le long des frontières du royaume. Les citadelles en forme d’étoiles font ainsi leur apparition en France.

Reportage : L. Ducrozet / E. Laperdrix / I. Bahloul

https://videos.francetv.fr/video/NI_786815@Culture


Une histoire et des thèmes d'actualité

"Vauban et son double", interprété par les compagnies Keichad et Act Hours, raconte l’histoire de Vauban, en s’attardant sur les différents personnages tels que la marquise de Maintenon, ou encore les puissants de la cours de France. "Nous connaissons bien le public de la citadelle, c’est un public familial. Lorsqu'on reçoit des spectacles, ce n’est pas toujours l’impératif didactique qui est mis en avant, donc nous avons choisi volontairement d’axer un peu plus sur le propos historique en évitant de ne faire que cela", explique François Costagliola, l’acteur qui incarne Vauban jeune.

Intolérance religieuse et démocratisation des impôts, la pièce semble également évoquer des sujets d’actualités. Le règne du roi a été marqué par la mise en place de la dîme royale, et la guerre de religion entre catholiques et protestants, notamment à cause de la révocation de l’Edit de Nantes en 1685, contre lequel Vauban s’est opposé.

Un spectacle qui s’adapte

À chaque citadelle son histoire et les deux troupes l’ont bien compris, au point d’avoir adapté leur mise en scène, en fonction du lieu où ils se trouvent, comme l’explique le metteur en scène Jacques Neefs. "Le spectacle est conçu pour s’adapter à chaque citadelle Vauban, puisqu’il y a une scène ou l’acteur décrit le siège d’une citadelle. Aujourd’hui c’était celle de Besançon, l’année prochaine en juillet ce sera celle de Namur et d’autre encore si le réseau Vauban nous répond présent".

"Vauban et son double", conclut ainsi la saison estivale de la citadelle de Besançon. Les troupes se retrouveront donc l’année prochaine.