Un record de sieste clôture le festival 2010 du Nombril du Monde

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/08/2010 à 09H34
Un record de sieste clôture le festival 2010 du Nombril du Monde

Un record de sieste clôture le festival 2010 du Nombril du Monde

© Culturebox

Tous les deux ans, le petit village des Deux-Sèvres de Pougne-Hérisson accueille  le Festival du Nombril du Monde. L'édition 2010 s'est clôturée le dimanche 15 août par le record de la plus grande sieste du monde.

https://videos.francetv.fr/video/NI_120035@Culture

Pougne-Hérisson résonne comme un village légendaire où l'imaginaire de Yannick Jaulin -directeur artistique du Festival du Nombril du Monde- aurait élu domicile pour y faire rouler à vélo les fées sidérales.
Les 13 et 14 août 2010, les habitants de ce bourg rural, rejoints par 150 artistes et 6 000 festivaliers, ont fait émerger de son désert rural une nouvelle capitale : "Golden City", une cité "qui se la pète et se la raconte" disaient les agriculteurs du village avides de jouer les citadins.
"On s'est aperçu que la campagne, c'est franchement pourri : ça pue, on y est isolé, et y' a pas de médecin. Pougne va devenir pendant trois jours une mégalopole appelée Golden City", s'amuse Yannick Jaulin.
Le record de la plus grande sieste du monde, selon les organisateurs, ne consistait pas à dormir le plus longtemps possible, mais à rassembler le plus de personne pour faire la sieste.
  
A découvrir aussi sur Culturebox :
"Village toxique" : le récit d'un combat collectif à Pougne-Hérisson
Festival de Vassivière : le conte passe à  l'heure Creuse...de la sieste
Toutes les vidéos des festivals été 2010