"Un Poyo Rojo", corps-à-corps comico-athlétique venu d'Argentine

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/03/2018 à 18H48, publié le 04/03/2018 à 17H25
Spectacle venu d'Argentine, "Un Poyo Rojo" met en scène un corps à corps tour à tour athlétique, comique et poétique.

Spectacle venu d'Argentine, "Un Poyo Rojo" met en scène un corps à corps tour à tour athlétique, comique et poétique.

© France 3 Culturebox

"Un Poyo Rojo", c'est un époustouflant corps à corps entre deux hommes présenté au Théâtre Antoine, à Paris. C'est là que ce spectacle argentin dépourvu de paroles s’est installé jusqu’au 30 mai 2018. Performance physique en duo qui mêle plusieurs disciplines, "Un Poyo Rojo" est un ovni théâtral et comique.

Corps-à-corps où les mots sont absents, ce spectacle mis en scène par Hermes Gaido mêle un nombre incroyable de disciplines : théâtre, acrobatie, danse, percussions corporelles, arts martiaux, clown. "Contraints" au silence, Luciano Rosso et Alfonso Barón doivent raconter cette histoire de romance homosexuelle avec leur corps pour seul moyen d’expression. La pièce demande une grosse préparation : elle commence d’ailleurs pendant que le public s’installe dans la salle, les deux artistes s’échauffant sur la scène. 

Reportage France 3 Paris Île-de-France : J. Serra / G. Bezou / P. Alies / N. Loncarevic / S. Fouquet / M. Chekkoumy / C. Ngoc / L. Kulimoetoke
L’histoire raconte que "Un Poyo Rojo" (littéralement "un banc rouge" en espagnol) serait né d’un jeu de séduction entre Luciano Rosso et son amant, jeu qui aurait été transformé en numéro pour un spectacle de variétés. Luciano Rosso est danseur, acteur, chorégraphe et percussionniste. En Argentine, c'est une star des plateaux télé. Il a créé sa chaîne YouTube et ses vidéos de playback donnent un aperçu de ses (immenses) capacités d'expression. Quant à Alfonso Barón, c'est un ancien rugbyman devenu danseur.
affiche Un Poyo Rojo © DR
Créé en 2008 à Buenos Aires, "Un Poyo Rojo" a rencontré un immense succès, restant à l’affiche pendant plus de six ans dans la capitale argentine tout en s’exportant sur le continent sud-américain mais aussi en Espagne, en Allemagne et en France où il s‘est d’abord fait remarquer au Théâtre du Rond-Point en 2016, puis l’été dernier au Off d’Avignon.