Théâtre : "Hotel Palestine" : les médias en temps de guerre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/02/2013 à 11H52
Dans ce duel où s’affrontent discours officiel et recherche de vérité, chacun essaie de reprendre le contrôle de la parole, et, par là, le pouvoir.

Dans ce duel où s’affrontent discours officiel et recherche de vérité, chacun essaie de reprendre le contrôle de la parole, et, par là, le pouvoir.

© France3 / Culturebox

Décembre 2004. Deux émissaires américains donnent une conférence de presse devant quatre journalistes de diverses obédiences. L’écriture ciselée de Falk Richter aborde le sujet sensible de l'intervention américaine dans un pays affaibli. Gestion chaotique de l'après-guerre, confusion de la parole la scène se passe en huis clos, dans une salle de "L’hôtel Palestine" en Irak.

Reportage : T. Bréhier, C. Rousseau, P. Kocheleff

https://videos.francetv.fr/video/NI_143913@Culture

* L’hôtel Palestine, situé à Bagdad, fut le lieu de rassemblement des journalistes internationaux venus couvrir la guerre en Irak. En avril 2003, lors de la prise de Bagdad, un char américain tire sur l’hôtel, tuant deux journalistes.
La pièce est jouée au théâtre de la Paillette à Rennes les 14 et 15 février 2013. La mise en scène est signée Frédérique Mingant qui dit du texte :  “L’écriture de Falk Richter est belle. Elle parle de l’intérieur de notre société du XXIe siècle… Nous faisons partie de cette société, nous en subissons le rythme tout autant que nous y contribuons. Dans cette grande indistinction que génère la profusion des informations, il faudrait être en mesure de les poser devant soi et de les confronter… Comme l’écrit le philosophe Bernard Stiegler “Il ne s’agit pas plus de s’adapter que de résister : il s’agit d’inventer.”