Le Théâtre du Soleil déplore "l'intimidation" et réaffirme "sa fidèle affection" à Robert Lepage

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/07/2018 à 15H20, publié le 27/07/2018 à 11H32
Le metteur en scène et acteur Robert Lepage a de nouveau créé la controverse en ne chosissant pas des acteurs d'origine amérindienne pour son spectacle sur les origines du Canada.

Le metteur en scène et acteur Robert Lepage a de nouveau créé la controverse en ne chosissant pas des acteurs d'origine amérindienne pour son spectacle sur les origines du Canada.

© BERTRAND GUAY / AFP

Le célèbre dramaturge québécois Robert Lepage a annulé jeudi un projet de pièce sur les origines du Canada pour le Théâtre du Soleil, à Paris. Le metteur en scène invoque des contraintes financières à la suite d'une controverse sur l'absence de comédiens amérindiens dans son spectacle "Kanata". Le théâtre d'Ariane Mnouchkine a dénoncé une "intimidation inimaginable dans un pays démocratique".

Coup de théâtre pour Robert Lepage. Le nouveau projet du Québecois, qu'il devait présenter en décembre à Paris, a finalement été annulé. Le dramaturge et Ariane Mnouchkine avaient refusé de modifier la distribution de la pièce qui se veut une "relecture de l'histoire du Canada à travers le prisme des rapports entre Blancs et Autochtones".

Cette décision avait été prise après une rencontre il y a une semaine avec des personnalités amérindiennes à Montréal. Après son passage au Théâtre du Soleil, la pièce devait aussi être présentée plus tard au Canada.

Accusé d'"appropriation culturelle", Robert Lepage a perdu une grande partie de ses investisseurs suite au scandale causé par son casting. "La controverse infiniment complexe et souvent agressive dans laquelle baigne malgré tout le spectacle touche maintenant des coproducteurs nord-américains qui s'y intéressaient, et dont certains nous annoncent aujourd'hui leur retrait", a indiqué Ex Machina, la compagnie de Robert Lepage.

Le Théâtre du Soleil déplore "l'intimidation" et réaffirme "sa fidèle affection" à Lepage

La troupe d'Ariane Mnouchkine a regretté dans un communiqué une "intimidation inimaginable dans un pays démocratique, exercée en grande partie sur les réseaux sociaux au nom d'une idéologie que le Théâtre du Soleil ne veut pas qualifier ici mais à laquelle il répondra avec ses propres outils".

"Même s'il regrette la décision extrême à laquelle Robert Lepage a été réduit, le Théâtre du Soleil tient à lui réaffirmer ici sa fidèle affection et son inébranlable admiration", a souligné la troupe française. Se disant "convaincu que le besoin de visibilité des artistes autochtones est une revendication légitime", le Théâtre du Soleil a dit vouloir "accueillir à la Cartoucherie un festival de théâtre autochtone" qui "pourrait devenir un rendez-vous régulier bi ou triannuel".

Robert Lepage, coutumier de la controverse

Un autre spectacle mis en scène par Robert Lepage a récemment fait l'objet d'une vive controverse au Québec, avant que la plupart des représentations prévues ne soient annulées par le Festival international de Jazz de Montréal.
 
Le spectacle intitulé SLAV, une évocation de l'esclavage à travers les chants d'esclaves afro-américains, avait fait l'objet de critiques et d'accusations d'"appropriation culturelle" car sa distribution était majoritairement blanche. Robert Lepage avait déploré que son spectacle ait été "muselé".

Soutiens du milieu artistique

L'annonce de l'annulation de "Kanata" a suscité une kyrielle de réactions au Québec. La ministre québécoise de la Culture Marie Montpetit a qualifié de "malheureuse" l'annulation de la pièce. "Personne n'y gagne: ni les créateurs, ni les nations autochtones, ni le public, c'est un rendez-vous manqué."
 
"Robert est sans défense vis-à-vis de tout ça", a déclaré sur Radio-Canada le comédien Yves Jacques, ami du dramaturge. "Je pense que les communautés noire et autochtone de Montréal ont tiré sur leur messager, leur meilleur messager mondial. Et j'ai de l'émotion parce que ça me fait de la peine de voir un grand artiste comme Robert Lepage se faire assassiner de la sorte."