Le Minotaure, premiers pas dans la Ville rose pour le colosse de La Machine

Mis à jour le 05/11/2018 à 08H25, publié le 03/11/2018 à 17H47
Le Minotaure de La Machine fait ses premiers pas à Toulouse.

Le Minotaure de La Machine fait ses premiers pas à Toulouse.

© PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP

Elles sont arrivées ! Les créatures géantes de la compagnie nantaise La Machine ont débarqué dans les rues de Toulouse. Depuis le 1er novembre, et jusqu'au 4, Astérion le Minotaure et Ariane l’Araignée, héros du spectacle "Le Gardien du Temple", déambulent dans les rues de la Ville rose, sous le regard ébahi de 200 000 spectateurs.

Après les Nantais, c’est au tour des Toulousains de succomber à la fascination pour les colosses de bois et d’acier de la compagnie La Machine. En ce début novembre, de nombreuses rues de la Ville rose ont été fermées à la circulation pour permettre à Astérion, le Minotaure de 47 tonnes et 13 mètres de haut, en bois de tilleul et en acier, de déambuler au milieu de la foule.

"Y ferment et y z'ouvrent les yeux !"

Dans la foule, des petits d’hommes qui regardent le colosse avec de grands yeux : "On voit une machine qui bouge et on se rend compte du temps qu’il faut pour fabriquer un engin si gros", explique l'un avec sérieux. "C’est un peu comme des vrais humains, y ferment et y z’ouvrent les yeux et y crachent de la fumée !", raconte l'autre.
Le Minotaure de La Machine à Toulouse 5 © PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP
Pour faire avancer le colosse et sa demi-sœur Ariane, une immense araignée de 38 tonnes (chacune de ses pattes pesant 1 tonne), 17 personnes sont mobilisées, chacune ayant un rôle bien précis comme Isabelle Lebilhan qui manipule la tête (dont la bouche et la langue), le torse et le cou du Minotaure grâce à une télécommande.

Reportage : France 3 Midi-Pyrénées - D. Gérard / E. Coorevits / R. Dequeker / A. Amsili / P. Jugy

https://videos.francetv.fr/video/NI_1312095@Culture

De Nantes à Toulouse

Quant au créateur de ce fantastique bestiaire, il est là, c’est François Delarozière. Au début des années 2000, avec Pierre Orefice, il a imaginé les Machines de l’Ile à Nantes, un immense bestiaire de créatures monumentales qui a beaucoup contribué à redynamiser la ville au niveau touristique en s’installant sur la friche des chantiers navals fermés en 1987.
 
Aujourd’hui, le concept La Machine s’exporte à Toulouse et s’installe sur le site de la Halle de la Machine, dans le quartier toulousain de Montaudran. Pour la Ville rose, la compagnie a créé tout spécialement ce Minotaure qui a déployé sa grande carcasse le 1er novembre sur la Place du Capitole.
Le Minotaure de La Machine à Toulouse 3 © France 3 Culturebox (capture d'écran)

Dimanche, le clou du spectacle

Dimanche 4 novembre, ce sera le dernier volet du "Gardien du Temple", ce spectacle en 4 actes imaginé pour marquer l’arrivée de la compagnie à Toulouse. Le matin, Minotaure et araignée partiront à la recherche du temple du côté de l’Hôtel-Dieu avant de parader en ville l’après-midi, avant le clou du spectacle à 20h au Pont-Neuf.