En Lorraine, le Totem en difficulté : quel avenir pour les lieux alternatifs ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/08/2013 à 11H34
Totem, affiche © DR

C'est une des dernières friches industrielles converties à la culture. A Maxéville en Meurthe-et-Moselle, Le T.O.T.E.M. tire la sonnette d'alarme. Les aides et subventions sont insuffisantes pour pérenniser l'activité.

L'aventure a commencé il y a vingt ans. La compagnie Materia Prima cherchait un lieu où s'installer. Elle a trouvé ce site industriel tout près de Nancy. Progressivement les locaux ont été ouverts aux autres, artistes, public. Plusieurs dizaines de spectacles, concerts et théâtre, sont proposés. D'autres artistes y viennent en résidence tout au long de l'année pour créer de nouvelles oeuvres. Mais tout cela a un prix, et pour la compagnie Materia Prima, la création est aujourd'hui trop dépendante des subventions publiques et les politiques menées ne sont pas adaptées aux formes contemporaines. La situation se fait critique : les derniers spectacles auront lieu début septembre à Maxéville. La suite prend la forme d'un point d'interrogation.

Reportage de Franck Gaillet, Jacques Garniche, Laurent Maas :

https://videos.francetv.fr/video/NI_137519@Culture

Et pour mieux découvrir l'esprit du T.O.T.E.M., voici la bande-annonce d'une des expositions proposées :