INTERVIEW. Florian Zeller : "'Le Fils' emmène le spectateur dans des endroits de grande émotion"

Mis à jour le 15/10/2018 à 12H35, publié le 15/10/2018 à 12H14
Après Yvan Attal, c'est Stéphane Freiss qui reprend le rôle du père de Nicolas, incarné par Rod Paradot.

Après Yvan Attal, c'est Stéphane Freiss qui reprend le rôle du père de Nicolas, incarné par Rod Paradot.

© France 3 Culturebox (capture d'écran)

Créée la saison dernière et interrompue en plein succès, la pièce de Florian Zeller, "Le Fils", revient sur la scène de la Comédie des Champs-Elysées à Paris. L’affiche change un peu avec l’arrivée de Stéphane Freiss et Florence Darel, mais Rod Paradot incarne toujours ce fils déchiré, en proie à un mal être qui dépasse ses parents.

Mise en scène par Ladislas Chollat, "Le Fils" de Florian Zeller a été jouée de février à mai dernier à la Comédie des Champs-Elysées où son succès a été immédiat. Mais suite aux problèmes de santé d’Yvan Attal, les représentations ont été interrompues. La pièce revient donc à l’affiche avec une nouvelle distribution : Stéphane Freiss reprend le rôle du père, Florence Darel celui de la mère, incarné auparavant par Anne Consigny. Pour le reste, on retrouve la distribution d’origine : Rod Paradot dans le rôle du fils, Elodie Navarre, dans celui de sa belle-mère. Raphael Magnabosco (l’infirmier) et Daniel San Pedro (le médecin) viennent compléter ce casting.

Un désarroi profond 

"Le Fils", c’est donc l’histoire de Nicolas, un ado de 17 ans, qui sombre dans une profonde dépression. Ses parents sont séparés, il vit avec sa mère, dépassée par le mal être de son fils. Elle appelle le père à l’aide, un brillant avocat, remarié à une femme plus jeune et qui vient de donner naissance à un fils. La souffrance de Nicolas va bousculer la vie de tous ses proches les confrontant à leurs propres limites.

Invité du JT de France 3 Paris-Ile-de-France, Florian Zeller évoque "ce moment difficile où on voit quelqu’un qu’on aime avoir moins envie de vivre. On est désemparé devant la douleur que ça crée et devant l’incapacité de le sauver." Pour celui qui est l'auteur français contemporain le plus joué dans le monde, "cette pièce est censée emmener le spectateur dans des endroits de grande émotion".

Trilogie familiale 

Avec "Le Fils", Florian Zeller clôt la trilogie familiale commencée en 2010 avec "La Mère" incarnée par Catherine Hiegel (rôle pour lequel elle a reçu le Molière de la meilleure comédienne). Suivra "Le Père" en 2012 joué par Robert Hirsh, pièce qui triomphera durant trois ans, avec trois Molières à la clé en 2014. "Le Fils" n’a pas échappé à cette reconnaissance : pour son interprétation, Rod Paradot a reçu le Molière de la Révélation masculine.
Affiche "Le Fils" de F. Zeller