Le Festival Tendance à Amiens : politiquement libre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/01/2014 à 15H50
La chambre d'Isabella" de Jan Lauwers. Une «comédie musicale» puissante, d’une beauté formelle impressionnante.

La chambre d'Isabella" de Jan Lauwers. Une «comédie musicale» puissante, d’une beauté formelle impressionnante.

© France3 / Culturebox

La 8e édition du festival Tendance ouvre ses portes pendant six jours à la création contemporaine. Théâtre, musique, performances et danse, toutes les disciplines du spectacle vivant sont représentées sans aucune limite. Les maîtres-mots de la cuvée 2014 sont liberté et expression artistique. A voir à la maison de la culture d'Amiens jusqu'au 1er février 2014.

Pendant six jours la ville d'Amiens se transforme en immense terrain de jeu et en piste aux étoiles.

Le festival qui invite des troupes européennes émergentes propose une programmation transversale volontairement décalée voire provocante. "La chambre d'Isabella", sorte de comédie musicale imaginée par le chorégraphe flamand Jan Lauwers qui tourne dans le monde entier depuis dix ans a ouvert le bal.

Mais on y verra aussi "Nothing's for something", une exploration chorégraphique atypique et surprenante signée des norvégiens Heine Adval et Yukiko Shinozaki et du cirque un peu trash avec des clowns.... érotiques par la compagnie Gandini Juggling.

Reportage : N. Elandaloussi, E. Fillon, D. Choisy

https://videos.francetv.fr/video/NI_141733@Culture

"Les spectacles programmés sont un pied de nez aux formes établies et un bol d'air dans cette crise qui provoque des crispations sur le mariage pour tous ou sur l'avortement", explique Gilbert Fillinger à nos confrères du Courrier Picard. Une volonté qui a le mérite d'être audacieuse et assumée. 

La fête se clôturera avec une soirée "lounge" animée par le collectif des Superamas qui transformera la maison de la culture en immense dancefloor toute la nuit du samedi.

Le Festival Tendance à Maison de la Culture d'Amiens et au Cirque Jules Verne jusqu'au 1e février 2014