"La Tragédie du roi Christophe", sombre farce politique d'Aimé Césaire, à Villeurbanne

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/01/2017 à 21H42, publié le 22/01/2017 à 17H40
Marc Zinga incarne Henri Christophe, roi autoproclamé en 1811 dans le nord d'Haïti, quelques années seulement après la révolution et la proclamation de la première République noire du monde.

Marc Zinga incarne Henri Christophe, roi autoproclamé en 1811 dans le nord d'Haïti, quelques années seulement après la révolution et la proclamation de la première République noire du monde.

© Michel Cavalca

Le TNP de Villeurbanne clôt son cycle consacré à Aimé Césaire. Après "Une Saison au Congo" et "Cahier d’un retour au pays natal", c’est "La Tragédie du roi Christophe" qui s’installe sur la scène jusqu’au 12 février. Mise en scène par Christian Schiaretti, la pièce évoque la confrontation de deux hommes politiques haïtiens pour accéder au pouvoir au début du XIXe siècle.

Depuis décembre dernier, le TNP a entamé une exploration de l’œuvre du poète et dramaturge Aimé Césaire.  Après "Une saison au Congo" et "Cahier d'un retour au pays natal", Christian Sciaretti s’attaque à "La Tragédie du roi Christophe", un texte publié pour la première fois en 1963, et considéré (avec "Cahier d'un retour au pays natal") comme l'œuvre majeure de l’auteur martiniquais.
La Tragédie du roi Christophe / TNP Villeurbanne 2 © Michel Cavalca
"La tragédie du Roi Christophe" nous ramène en 1811 en compagnie d'Henri Christophe, roi autoproclamé dans le nord d'Haïti. Sept ans plus tôt en 1804, Haïti est devenu le premier Etat à proclamer son indépendance. Les hommes qui ont permis la décolonisation sont alors confrontés à leurs ambitions personnelles et à la difficulté de les surmonter pour accéder à une véritable démocratie. Comment prendre et affirmer le pouvoir sans tomber dans la tyrannie ? C’est la question que pose Aimé Césaire qui disait :

Les pays coloniaux conquièrent leur indépendance, là est l’épopée. L’indépendance conquise, ici commence la tragédie".

Une réflexion qui résonne encore violemment dans l’actualité

Reportage : France 3 Rhône-Alpes - S. Boschiero  / I. Gonzalez / F. Bernes

https://videos.francetv.fr/video/NI_903323@Culture

D’une durée de 3 heures, la pièce réunit sur scène quatre musiciens et plus de 20 comédiens, dont la plupart sont issus du collectif burkinabé Béneeré qui œuvre pour la professionnalisation des artistes africains.
La Tragédie du roi Christophe / TNP Villeurbanne 3 © Michel Cavalca
C’est le comédien Marc Zinga qui incarne le Roi Christophe. Celui qui s’est fait remarquer au cinéma dans le film "Dheepan" de Jacques Audiard ou "La Fille inconnue" des frères Dardenne évoque la portée particulière de ce texte, sa poésie qui demande de la part des comédiens une réflexion et "un réel abandon. Ca nous oblige a être sensible à une chose qui devient aérienne et qui n’est plus terre à terre".