Avignon Off : Rufus, clown en blouse blanche dans "Et hop les guérisseurs !"

Mis à jour le 04/07/2018 à 13H24, publié le 04/07/2018 à 13H10
Rufus et Richard Martin (ern arrière-plan), le guérisseur et son drôle de patient cherchent la recette du bonheur.

Rufus et Richard Martin (ern arrière-plan), le guérisseur et son drôle de patient cherchent la recette du bonheur.

© France 3 Culturebox (capture d'écran)

Le comédien Rufus est à l’affiche du Off d’Avignon avec "Et hop, les guérisseurs !", un spectacle dont il est à la fois l’auteur et un des personnages principaux. Il incarne un guérisseur qui voit arriver dans son cabinet un tueur professionnel à la recherche du bonheur. Une tragi-comédie qui sera jouée dès le 6 juillet au Théâtre du Balcon.

A quelques jours de la première le 6 juillet, Rufus, Richard Martin et Zoé Narcy sont sur la scène du Théâtre Toursky à Marseille pour répéter leur spectacle "Et hop, les guérisseurs !", avant de partir le présenter en Avignon au Théâtre du Balcon.
Affiche "Et hop les guérisseurs !" © DR
Cette comédie écrite par Rufus met en scène Lebeurlard, un guérisseur réputé pour être efficace (Rufus). Il reçoit la visite de Jean Dube (Richard Martin), un homme qui s’est soumis à de nombreuses contraintes (régimes alimentaires, fréquentations, moral rigide...) et qui se révèle être un tueur professionnel !

Mais exécuter des gens lui procure trop de souffrance. Au départ, le guérisseur refuse de l’aider. Et c’est Lacoloc, l’ex compagne de Jean Dube (incarnée par Zoé Narcy, la fille de Rufus), qui va réunir les deux hommes.

Reportage : France 3 Marseille - C. Pesci / L. Esnault

https://videos.francetv.fr/video/NI_1261363@Culture

Sérieuse désinvolture

"Et hop, les guérisseurs" mêle comédie et tragédie comme le souligne Richard Martin, comédien qui est aussi le propriétaire du Théâtre Toursky : "On passe en revue tous les problèmes de l’âme. C’est fait avec une totale désinvolture et un humour à plusieurs degrés. Ça ne se prend pas au sérieux mais ça l’est !".
Richard Martin et Zoé Narcy.

Richard Martin et Zoé Narcy.

© France 3 Culturebox (capture d'écran)

"On guérit mieux quand on rit"

Face à ce personnage de tueur rongé par la tristesse, Rufus le guérisseur offre le rire comme remède et la figure du clown comme modèle : "J’ai travaillé avec le Clown médecin, une troupe qui va dans les hôpitaux pour faire rire les gens et les enfants. Et un enfant qui rit guérit mieux qu’un enfant triste". Clown, c'est presque une vocation chez Rufus : "À 14 ans, je suis devenu clown" raconte-t-il. "Le clown devient quelqu’un à force de n’être personne. Ça, c’est tout à fait moi. J’avais mon nez rouge et faisais le pitre dans les écoles". 

Finalement, avec cette pièce, Rufus réconcilie deux facettes de sa personnalité : celle de l'homme qui guérit par le rire et celle du médecin, car le comédien a d’abord passé trois ans sur les bancs de l’école de médecine avant de tout laisser tomber - à cause d’un gros chagrin d’amour - pour devenir saltimbanque !