L’histoire d’une mystérieuse femme nommée Jaz, une victime d’agression qui ne parle jamais d’elle.

Koffi Kwahulé donne naissance à Jaz, un personnage mystérieux à l’histoire complexe. Un récit autour du viol et de la parole où expression et chant deviennent exutoires.

À travers le chant de Jaz, une femme victime d’agression, c’est la guérison du corps meurtri et sa reconstruction au regard de l’homme qui s’opère. 
Sur scène on retrouve deux comédiennes qui représentent deux facettes du personnage de Jaz comme pour mieux expliquer la fracture qui sommeille en elle depuis son agression. Le texte est beau et violent sans pour autant tomber dans le brutalité et la description crue du viol qu’a vécue Jaz. Elle discute et chante accompagnée parfois d’un instrument de jazz.
La poésie et la musique qui se dégagent de la pièce agissent comme un contre-poid face à l’horreur vécue par Jaz.

À propos de Koffi Kwahulé

Auteur, comédien et metteur en scène né en Côte d’Ivoire, Koffi Kwahulé étudie à l’Institut National des arts d’Abidjan puis à l’ENSATT à Paris. Ses pièces sont le reflet de ses expériences et cultures multiples (ivoirienne et française).

Distribution

  • Date 30 juillet 2017
  • Durée 59min
  • Genre Théâtre
  • Production Axe Sud
  • Auteur Koffi Kwahulé
  • Metteur en scène Alexandre Zeff
  • Costumes Claudia Dimier Laure Mahéo Isabelle Beaudouin
  • Lumière Benjamin Gabrié
  • Acteurs (+rôles) Ludmilla Dabo, Gilles Normand, Franck Perrolle, Louis Jeffroy, Arthur Des Ligneris
A lire aussi