20 ans de Marionnettissimo : la marionnette prend un coup de jeune

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/11/2017 à 16H12, publié le 23/11/2017 à 16H11
"Protéus" de la compagnie "Le clan des Songes", l'un des 20 spectacles présentés dans le cadre de Marionnettissimo.

"Protéus" de la compagnie "Le clan des Songes", l'un des 20 spectacles présentés dans le cadre de Marionnettissimo.

© France 3 / Culturebox

C’est un fait. Dans l’imaginaire collectif, le théâtre de marionnettes est un art un peu désuet, presque ringard. Pourtant, le genre est en constante évolution. Vitrine de cette modernité, le festival Marionnettissimo à Tournefeuille en Haute-Garonne propose, depuis plus de vingt ans de découvrir les dernières tendances dans l’art de tirer les ficelles.

Reportage : C. Sardain / J. Pigneux / M. Blasco / S. Le Beon
Dans le foyer du théâtre municipal de Tournefeuille, une corde portée par des comédiens vient chercher les spectateurs avant de prendre vie sur scène. La créature de chanvre baptisée Protéus, est la vedette du dernier spectacle du Clan des Songes. La compagnie occitane est l’une des 16 troupes invitées par Marionnettissimo pour son 20e anniversaire.
"Chaussure(s) à son pied" - Turak Théâtre.

"Chaussure(s) à son pied" - Turak Théâtre.

© France 3 / Culturebox

C’est en effet dans les années 90 que tout a commencé. Une bande de passionnés veulent remettre au goût du jour l’art de la marionnette à travers le théâtre d’objets. Un genre initié par Calder ou Tinguely et qui est devenu au fil du XXe siècle, un style à part entière.  
Loin des Guignols et autres pantins à l’humour potache, la marionnette nouvelle se veut poétique ou militante. Comme cette Cendrillon des temps modernes, héroïne de « Chaussure(s) à son pied » (Turak Théâtre) qui cherche le prince charmant mais ne tombe que sur des loups. Des fables d’aujourd’hui, qui séduisent de plus en plus de monde. Avec 11 000 spectateurs, Marionnettissimo est - avec Charleville-Mézières - LE rendez-vous incontournable de la marionnette.