Les Suppliantes d'Eschyle, une tragédie moderne jouée par des migrants à la Fête de l'Humanité

Mis à jour le 18/09/2018 à 17H20, publié le 15/09/2018 à 10H45
Les Suppliantes d'Eschyle - Théâtre du Tiroir 

Les Suppliantes d'Eschyle - Théâtre du Tiroir 

© France 3 Culturebox - capture d'écran

Les Suppliantes est une tragédie d'Eschyle, vieille de 2500 ans. Un texte pourtant résolument d'actualité, au regard des problématiques vécues par les demandeurs d'asile. Une vingtaine d'entre eux jouent dans cette pièce adaptée par le Théâtre du Tiroir en Mayenne. Ils se produisent ce week-end à la Fête de l'Humanité.

Il est question d'exil et de mariage forcé, de demandeurs d'asile en attente de pouvoir accoster, sur un bateau en Méditerranée. Ce pourrait être l'histoire de ces migrants fuyant la peur, la guerre, l'insécurité et le danger. Ce pourrait être l'histoire de ces hommes et de ses femmes, bloqués entre deux eaux, à bord de l'Aquarius.

Et pourtant, cette tragédie, Eschyle l'a écrite vers 493-490 avant J.C. Jean-Luc Bansard, le directeur du Theâtre du Tiroir, a trouvé le texte suffisamment contemporain pour avoir envie de l'adapter avec des demandeurs d'asile de sa région, en Mayenne.

Reportage : France 3 Pays de la Loire, P. Cally / D. Le Floch / G. Pogu / S. Goubil.
Les Suppliantes - Théâtre du Tiroir - Mayenne


Les Suppliantes, des femmes qui se veulent libres....

Les Suppliantes raconte l'histoire de cinquante femmes, les Danaïdes, qui prennent la mer pour fuir leur mariage forcé. Elles sont promises à leurs cousins germains, les Egyptiades, qui veulent les épouser contre leur gré. Poursuivies par leurs cousins, elles échouent sur les rives de la cité d'Argos et demandent asile au Prince. Celui-ci laisse le peuple grec décider.

....interprétées par des femmes qui ont gagné leur liberté

Une tragédie qu'Alice Atieno a vécue. Cette Kenyanne a été mariée de force à 17 ans, une première fois. Répudiée, elle est à nouveau promise à un homme plus âgé. Elle a finalement réussi à s'enfuir. Aujourd'hui, elle incarne une Danaïde. Elle raconte une histoire qui est aussi la sienne.

Ça m'aide vraiment à faire sortir tout ce que j'ai à l'intérieur de moi, j'apprends le français et ça m'aide beaucoup à guérir

Alice Atieno - comédienne

Des acteurs sans papiers

Depuis quatre saisons, la troupe du Théâtre du Tiroir se compose d'une trentaine d'acteurs, des migrants pour moitié, issus d'une dizaine de pays. Certains sont en règle, d'autres pas. Ils ont choisi de jouer et de se montrer, malgré les risques, malgré les obligations de quitter le territoire qui leur ont été notifiées.
 

Être visible en ayant une action artistique, ce ne peut être que bénéfique. Ils montrent un visage d’intégration parfaite.Jean-Luc Bansard - Directeur du Théâtre du Tiroir