https://videos.francetv.fr/video/423bf5bc-e2b4-4c30-9eb9-da376e86a5b1@Culture

Théâtre classique disponible en replay entre le 07/05/2018 et le 07/05/2019.

Le Cid de Corneille par Yves Beaunesne au Théâtre les Quinconces-l’Espal le Mans

“Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie ! N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?”

Cela vous dit quelque chose ? Yves Beaunesne met en scène l’illustre pièce « Le Cid » sur la scène du Théâtre des Quinconces-l’Espal au Mans.

Le théâtre, c’est une larme et un sourire. Avec Le Cid, c’est un torrent de larmes et un rire tonitruant.

Yves Beaunesne, le metteur en scène

L’intrigue

Rodrigue aime Chimène et réciproquement. Tout semble aller pour le mieux mais c’est sans compter sur l’intervention de leurs pères respectifs qui se disputent violement. Pour sauver l’honneur de son père, Rodrigue assassine celui de sa bien-aimée. Erreur fatale ! Malgré l’amour qu’elle lui porte, Chimène demande la tête du meurtrier au roi qui se retrouve à son tour dans l’embarras : Rodrigue revient couvert de gloire d’une bataille menée contre les Maures. Le monarque lui pardonne mais les distinctions militaires importent peu à la Malheureuse Chimène qui souhaite toujours venger la mort de son père.

Amour VS honneur

L'amour n'est qu'un plaisir, l'honneur est un devoir.

Extrait du Cid


Rodrigue sacrifie son bonheur sur l’autel de l’honneur. Le Cid nous invite à nous interroger sur ce dilemme profondément humain. Comment faire preuve de courage et de dignité morale ? Faut-il privilégier ses élans amoureux ou sa réputation ? Pierre Corneille met la passion au centre de son œuvre et comme un fil rouge, guide ses personnages et les lient l’un à l’autre. Un parti pris qui choqua à l’époque et créa la polémique en 1637, lors de sa première représentation.
Selon son metteur en scène Yves Beaunesne :

Que l’amour puisse conduire ces deux amants, que tout devrait séparer à jamais, à se revoir, à se parler malgré tout, voilà qui scandalise les censeurs de Corneille, d’autant plus que les protestations de soumission au devoir des deux héros ne peuvent dissimuler des mouvements de tendresse passionnée.


Le belge Yves Beaunesne est formé au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris et commence une carrière remplie de succès en remportant le prix Georges-Lerminier du Syndicat de la critique pour sa première mise en scène de « Un mois à la campagne » d’Ivan Tourgueniev en 1996. Une vingtaine d’années plus tard il signe la mise en scène du Cid avec enthousiasme :

J’ai choisi la version de 1637, avec un alexandrin cornélien de la jeunesse, fougueux, archaïque parfois mais qui ne manque certes pas de cœur ni du bel air de l’innocence intrépide, pour donner toute sa place au génial artifice et à la puissance vitale hors norme de cette langue et partager avec le public une expérience physique, rythmique et, in fine, dramatique.

 

Distribution

  • Date 30 mars 2018
  • Durée 2h 25min
  • Genre Théâtre
  • Production Compagnie des Indes
  • Réalisation Simranjit Singh
  • Metteur en scène Yves Beaunesne
  • Costumes Jean-Daniel Vuillermoz
  • Lumière Marie-Christine Soma
  • dramaturgie Marion Bernède
  • assistanat à la mise en scène Marie Clavaguera-Pratx et Pauline Buffet
  • scénographie Damien Caille-Perret
  • création musicale Camille Rocailleux
  • maquillages Catherine Saint-Sever
  • Acteurs (+rôles) Don Fernand premier Roi de Castille : Julien Roy / Doña Urraque, Infante de Castille : Marine Sylf / Don Diègue père de don Rodrigue : Jean-Claude Drouot / Don Gomès Comte de Gormas père de Chimène : Eric Challier / Don Rodrigue fils de Don Diègue et amant de Chimène : Thomas Condemine / Don Sanche amoureux de Chimène : Antoine Laudet / Don Arias gentilhomme castillan : Maximin Marchand / Chimène fille de Don Gomès : Zoé Schellenberg / Léonor Gouvernante de l’Infante : Eva Hernandez / Elvire Gouvernante de Chimène : Fabienne Lucchetti
A lire aussi