"The legend of Burning Man" : la création choc enflamme le Festival d'Aurillac

Mis à jour le 24/08/2018 à 15H12, publié le 24/08/2018 à 14H13
La création 'The legend of the burning man" au Festival d'Aurillac 

La création 'The legend of the burning man" au Festival d'Aurillac 

© La Compagnie Insectropis

Parmi les 750 représentations proposées cette année par le Festival International de théâtre de rue d'Aurillac, le spectacle multi-média choc et subversif de la troupe catalane "Insectotropis". La création "The legend of Burning Man" revient sur l'immolation de ce jeune marchand tunisien de fruits et légumes en 2011 dont l'acte a déclenché le printemps arabe.

"The legend of Burning Man" a déjà tourné en Espagne et en Angleterre. Ce spectacle engagé est présenté pour la première fois en France dans le cadre du Festival d'Aurillac. Un mélange psychédélique de théâtre, de peinture, danse, musique et vidéo qui raconte, sur une scène à 360 degrés en forme de cube géant, un fait d'actualité marquant.
 

"The legend of Burning Man", l'homme qui brûle 

Il s'appelait Mohamed Bouaziz. Ce jeune vendeur de fruits et légumes tunisien s'est immolé par le feu en décembre 2010. Ce drame avait déclenché la révolution du "Printemps arabe". Les manifestations, qui s'étaient étendues à tout le pays, avaient provoqué la fuite du Président tunisien Ben Ali en janvier 2011. La transformation de cet homme en torche humaine donne, dès le départ, le ton de ce spectacle explosif, révolté et captivant. Si "The legend of Burning Man" dérange aussi, c'est pour mieux questionner le public sur la manière dont chacun perçoit la réalité. C'est aussi une réflexion sur le pouvoir des médias qui s'étaient emparés de cette histoire dans le monde entier. 

 
Reportage : V. Riffard / L. Pastural / L. Janin / B. Ordas

Venue de Barcelone, la Compagnie Insectotropics existe depuis 2011. C'est une sorte de laboratoire d'expériences cher à Jean-Marie Songy. Le directeur artistique tire sa révérence après 24 ans passé à la tête du Festival d'Aurillac, heureux d'avoir pu transformer l'espace public en lieu d'expression. Ce Festival apporte beaucoup de vie dans la ville et a su se réinventer au fil des ans.

Voilà trente ans que cette folle aventure a permis "d'abattre les frontières et les murs entre les genres et les classes sociales". Le Festival d'Aurillac est devenu un événement incontournable de création, de recherche et de diffusion artistique où près de 130 000 personnes se croisent sur 4 jours. 


"The legend of Burning Man"
A découvrir jusqu'au 25 août
à 21 h30 en bas du jardin des Carmes.