"Tableau d'une exécution" fait résonner la violence de l'actualité aux Célestins

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/12/2016 à 11H41
Claudia Stavisky met en scène Howard Barker.
"Tableau d'une exécution jusqu'au 7 décembre 2016 au Théâtre des Céléstins de Lyon

Claudia Stavisky met en scène Howard Barker.
"Tableau d'une exécution jusqu'au 7 décembre 2016 au Théâtre des Céléstins de Lyon

© france3

Le théâtre des Célestins de Lyon présente jusqu'au 7 décembre 2016, "Tableau d'une exécution" du dramaturge britannique Howard Barker. Cette pièce peu représentée et mise en scène ici par Claudia Stavisky fait écho à l'actualité. Le texte, violent, invite le public à s'interroger sur le lien entre l'art et le pouvoir mais aussi sur les atrocités de la guerre.

"Tableau d'une exécution", est une oeuvre complexe, méconnue du grand public et pourtant passionnante à bien des égards. Cette pièce de l'auteur contemporain Howard Barker (né en 1946), soulève des questions philosophiques qui ont traversé les époques avec force et restent plus que jamais d'actualité.

L'histoire se déroule dans la Venise de la Renaissance. Galactia, une femme peintre, se voit commander un tableau monumental pour commémorer la bataille de Lépante et glorifier la victoire de l’État vénitien sur l’Empire ottoman, autrement dit des chrétiens sur l'Islam. Mais au lieu de mettre en scène l’apologie du combat, elle choisit de peindre la guerre dans toute sa cruauté avec des chairs mortes et des corps à vif. Ce tableau est rejeté par les autorités politiques et religieuses. Galactia est alors entraînée dans un duel où l’art se fait l’ennemi des mécaniques du pouvoir.
 
S. Adam / C. Conxicoeur / D. Digard / O. Bodson

https://videos.francetv.fr/video/NI_866311@Culture

Christiane Cohendy est Galactia

Le rôle de Galactia est interprété par Christiane Cohendy. Cette comédienne à l'impressionnante carrière a tout joué, au théâtre de Shakespeare à Tchékhov en passant par Molière et Tennessee Williams. Elle a aussi tourné au cinéma avec Claude Sautet, Jacques Audiard ou Mathieu Amalric. Pour cette artiste d'expérience, la pièce évoque des drames actuels. "Dès le départ quand je dis les morts flottent le cul à l'air, je ne peux pas ne pas penser aux boat people et à tous les carnages des guerres"

Un pièce pour des spectateurs actifs

L'objectif de cette pièce d'Howard Barker est d'interroger le monde. En une vingtaine de tableaux, le public est invité à être actif. "Je crois que la subversion la plus vive réside dans la question et non dans la réponse" dit Howard Barker de son oeuvre.

Au théâtre des Célestins, le public est bel et bien mis à contribution. Avec un texte fort et une mise en scène saluée par la critique, impossible pour les spectateurs de rester passifs et indifférents.