"Le procès Scapin" mélange comédie et illusion au Festival international de la magie

Par @Culturebox
Publié le 09/01/2018 à 18H13
François Normag alias Sgnanarelle, dans ses oeuvres.

François Normag alias Sgnanarelle, dans ses oeuvres.

© France 3 / Culturebox

A l’occasion de la 10e édition du Festival de magie de Rennes, le prestidigitateur et comédien François Normag rend hommage à Molière et à ses personnages les plus marquants à travers un spectacle qui mêle comédie et illusion. "Le procès Scapin" met en scène le plus célèbre gredin du théâtre français. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a plus d’un tour de magie dans son sac !

Reportage : E. Pinault / J. Piron / A. Guedes

https://videos.francetv.fr/video/NI_1159103@Culture

Faire réapparaitre l’argent disparu de l’avare Harpagon ou permettre à Sganarelle de démontrer ses prouesses médicales en faisant léviter un corps : le procédé aurait dans doute beaucoup plu à Molière ! "Le procès Scapin" mis en scène et interprété par François Normag, revisite l’œuvre du dramaturge en y ajoutant un soupçon de magie. Comédien de formation, l’illusionniste a commencé sa carrière en jouant les plus grandes pièces du répertoire classique auxquelles il rend aujourd’hui hommage. Les principaux personnages des "Fourberies de Scapin", de "L’avare", du "Médecin malgré lui" et du "Bourgeois gentilhomme" s’invitent ainsi sur scène en une joyeuse sarabande.
Le texte d’origine (quelque peu revisité et transposé au début du XXe siècle) est ainsi ponctué de tours de magie. Et le plus étonnant c’est que l’alchimie fonctionne. Par ses mensonges et ses fourberies,  Scapin détourne la vérité. L’illusionniste lui, altère la perception de la réalité. Un jeu de dupes qui devrait séduire le public du Festival international de la magie de Rennes. Un festival qui est aujourd’hui une référence du genre en Europe et qui attire chaque année des milliers de spectateurs.