Romane Bohringer coiffe la perruque de "La Cantatrice chauve"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/10/2016 à 10H54
Romane Bohringer dans la "Cantatrice Chauve", mise en scène de Pierre Pradinas

Romane Bohringer dans la "Cantatrice Chauve", mise en scène de Pierre Pradinas

© France 3 / Culturebox

Romane Bohringer est à Limoges jusqu'au 18 octobre 2016 sur les planches du théâtre de l'Union pour "La Cantatrice chauve". Mise en scène par Pierre Pradinas, la célèbre pièce du dramaturge Eugène Ionesco reste un régal de mots et de situations burlesques qui résonnent encore avec l'actualité.

"La Cantatrice chauve" est un monument du théâtre de l'absurde, "anti-pièce" par excellence, le metteur en scène Pierre Pradinas s'est emparé avec délectation du texte d'Eugène Ionesco. Il embarque avec lui une petite troupe de comédiens férus de situations incongrues.

Thierry Gimenez, Julie Lerat-Gersant, Aliénor Marcadé-Séchan, Matthieu Rozé, Stephan Wojtowicz et Romane Bohringer sont du voyage. 

Reportage : H. Simonet / M. Codet-Boisse / N. Stil

https://videos.francetv.fr/video/NI_826727@Culture


Un nouveau registre pour Romane Bohringer

C'est la huitième collaboration entre Romane Bohringer et Pierre Pradinas, mais avec Ionesco la comédienne s'attaque à un nouveau registre tragi-comique. 

"Ces dialogues absurdes entre les personnages, ces non-conversations permanentes, ces paradoxes d'un mot à l'autre, il y a quelque chose d'hilarant chez Ionesco et de très spirituel qui au début m'a désarçonnée", confie la comédienne 
Stephan Wojtowicz et Romane Bohringer 

Stephan Wojtowicz et Romane Bohringer 

© France 3 / Culturebox

Théâtre de l'absurde très sérieux

Qualifiée d'absurde dès ses débuts, la pièce écrite en 1950 par le dramaturge roumain est en fait une critique acerbe d'une petite société bourgeoise qui tourne à vide.
  
Mais plus qu’une satire du conformisme, Ionesco fait la "comédie de la comédie", selon sa propre expression. "On se dit c'est n'importe quoi et en vérité c'est une pièce hyper forte créée au moment de la guerre froide et qui montre l'angoisse et le repli sur soi des gens", analyse le metteur en scène Pierre Pradinas. 

Une des raisons pour lesquelles La Cantatrice chauve fut ainsi intitulée, c’est qu’aucune cantatrice, chauve ou chevelue, n’y fait son apparition.

Eugène Ionesco, Notes et contre-notes
 

Au mot "absurde", Ionesco préférait celui d’"étonnement". Ce qui est absurde, en effet, ce n’est pas son théâtre, c’est le monde qu’on découvre dans le miroir qu’il nous tend : le nôtre.

La Cantatrice Chauve de Pierre Padrinas © France 3 / Culturebox


Depuis 1957, La Cantatrice chauve est jouée au théâtre de la Huchette, devenant l'une des pièces comptant le plus de représentations en France. La Cantatrice chauve a reçu un Molière d'honneur en 1989.

Eugène Ionesco dirige un atelier en 1968

Eugène Ionesco dirige un atelier en 1968

© KEYSTONE/MAXPPP


Après Limoges "La Cantatrice chauve" mise en scène Pierre Pradinas partira en tournée de  Novembre 2016 à Janvier 2017
- à La Passerelle de Saint-Brieuc les 8 et 9 novembre 
- à La Manufacture de Nancy du 13 au 17 novembre

- au théâtre d'Agoulême du 4 au 6 janvier 2017