"L’Ordre des choses" : Gérard Darmon sexagénaire rock’n’roll

Mis à jour le 25/10/2018 à 15H09, publié le 25/10/2018 à 14H26
Gérard Darmon et Pascale Louange dans "L'Ordre des choses"

Gérard Darmon et Pascale Louange dans "L'Ordre des choses"

© CELINE NIEZWANER

"L'Ordre des choses", la pièce de Marc Fayet mise en scène par Richard Berry au Théâtre de la Michodière, aborde des thèmes brûlants d’actualité comme la procréation médicalement assistée et la conservation des ovocytes. Mais sur le ton d’une comédie légère.

La note Culturebox

3
3/5
Bernard Hubert (Gérard Darmon), la soixantaine, vit avec sa jeune épouse, Juliette (Pascale Louange), de près de trente ans sa cadette. Un inconnu, Thomas (Vincent Desagnat), débarque dans sa vie en affirmant, test ADN à l'appui, être son fils. Problème, Bernard a toujours prétendu être stérile…

Sujets d'actualité

Marc Fayet signe une comédie enlevé sur des sujets concernants : la paternité, le don de sperm, l’insémination artificielle, la maternité à tout prix. Il entrecroise adroitement les aspirations et les arguments de chacun : l’homme qui n’a jamais désiré d’enfant, la femme qui souhaite un enfant de l’homme qui n’en a jamais voulu, le fils qui veut absolument connaître son père biologique et qui n’est pas insensible au charme de la belle-mère. On a beau s’intéresser à des sujets d’actualité, on n’en oublie pas qu’on est au boulevard !
Gérard Darmon et Pascale Louange

Gérard Darmon et Pascale Louange

© CELINE NIEZWANER

Gérard Darmon à son affaire

"L’Ordre des choses" signe le retour de Gérard Darmon sur les planches. Et le comédien est à son affaire dans la peau de ce Bernard réfractaire à tout ce qui pourrait entraver sa liberté de sexagénaire rock’n’roll et égoïste. Un test de popularité qui ne trompe pas : lorsqu’il entre en scène, la salle applaudit ! Pascale Louange, charmante en épouse amoureuse qui ne peut renoncer à avoir un enfant, et Vincent Desagnat, en grand fils séducteur", complètent le trio.  
Pascale Louange, Vincent Desagnat, Gérard Darmon

Pascale Louange, Vincent Desagnat, Gérard Darmon

© CELINE NIEZWANER

Richard Berry à la mise en scène

Jeu des acteurs, rebondissements en cascade… On passe un bon moment, même si la pièce s’enlise un peu dans les détails médicaux et finit par tourner en rond. La mise en scène de Richard Berry est soignée et efficace, lui qui triomphe dans "Plaidoiries" au théâtre Antoine où il incarne seul en scène cinq ténors du barreau (c’est l’un de nos coups de cœur de la rentrée).