Rachida Khalil, le rire sans barrières

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/08/2009 à 13H44
Rachida Khalil, le rire sans barrières

Rachida Khalil, le rire sans barrières

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_479189@Culture

Rachida Khalil propose au Théâtre des Mathurins, à Paris, son tout nouveau one woman show, "L'Odyssée de ta race". Elle s'inspire de la vie en France telle qu'elle la connaît, dans les quartiers des périphéries des grandes villes, entre joie, intégrisme, racisme ordinaire et condition des femmes. Des sujets en pleine actualité à l'heure où, en cet été 2009, on s'interroge par exemple sur le port de la burqa dans notre pays.

Rachida Khalil est née dans les montagnes du Rif Marocain. Alors qu'elle avait 5 ans sa famille s'est installée en France, et elle a grandit à Mantes-la-Ville (Yvelines). C'est là qu'elle a découvert sa passion, le théâtre. Mais ses proches lui voyaient un tout autre destin. On lui arrangeait un mariage au Maroc. Alors elle est partie de son foyer, à l'âge de 16 ans, pour poursuivre la voie qu'elle avait choisi. Elle est devenue comédienne, a fondé la compagnie Shéhérazade et organisé un festival d'humour. Elle n'a que 22 ans quand elle écrit et interprète son premier one-woman show, "Sept chiennes de vie". Elle décroche ensuite un premier rôle dans un film, "Cent pour cent arabica", puis rencontre Guy Bedos. C'est un coup de foudre artistique. "La vie rêvée de Fatna", son spectacle suivant, en 2004, comporte deux sketches écrits par lui. Rien d'étonnant à ce que ces deux-là se soient trouvés. Leur devise pourrait être : mieux vaut rire de tout, et appuyer là où ça fait mal, plutôt que de faire comme si de rien n'était, comme si tout était normal. Salutaire.


 -> Il existe un portail internet dédié à la femme marocaine