"Opium", l'adaptation théâtrale des "paradis artificiels" de Baudelaire

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/02/2010 à 09H58
"Opium", l'adaptation théâtrale des "paradis artificiels" de Baudelaire

"Opium", l'adaptation théâtrale des "paradis artificiels" de Baudelaire

© Culturebox

Jusqu'au 28 février 2010, le Théâtre National de Nice présente l'une de ses créations "Opium". Une plongée dans l'univers des poètes maudits et de leur rapport à la drogue. La pièce, mise en scène par Ezéquiel Garcia-Romeu est librement adaptée de "Paradis artificiels" de Charles Baudelaire.

https://videos.francetv.fr/video/NI_480271@Culture

Au XIXème siècle, la consommation de drogue, et notamment d'opium, est pour les artistes un moyen de trouver l'inspiration, une folie expérimentale qui leur permet de rêver. En 1822, le britannique Thomas de Quincey publie "Confessions d'un mangeur d'opium", ouvrage dans lequel il analyse lucidement sa dépendance à la drogue. C'est ce livre qui servira de base à Charles Baudelaire pour écrire "Les paradis artificiels". Il y décrit les répercussions physiques et mentales de la prise d'opium. Dans la pièce d'Ezéquiel Garcia-Romeu, Thomas de Quincey est joué par une marionnette rongée par sa consommation d'opium. Face à lui, un précepteur moralisateur, interprété par le comédien Redjep Mitrovitsa.

A voir aussi sur Culturebox :
- une sélection de reportages ayant pour thème Baudelaire
- retrouvez Ezéquiel Garcia Romeu dans un reportage sur Jacques Fornier le théâtre en mouvement (septembre 2009)