Michel Bouquet est "Le malade imaginaire" au Festival de Ramatuelle

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/08/2009 à 10H02
Michel Bouquet est "Le malade imaginaire" au Festival de Ramatuelle

Michel Bouquet est "Le malade imaginaire" au Festival de Ramatuelle

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_95371@Culture

Deux ans après y avoir interprété "L'avare", Michel Bouquet retrouve Molière au festival de Ramatuelle. Il y est Argan, "Le malade imaginaire..."

Non, Molière n'est pas mort sur scène en interprétant "Le malade imaginaire". C'est chez lui et veillé par sa femme qu'il a rendu son âme de saltimbanque, ramené dans son lit après l'interruption de la quatrième représentation de ce qui reste sa dernière pièce. Paradoxe du théâtre, c'est un mourant qui, le premier, interpréta le rôle de celui qui se croit malade et se porte aussi bien qu'il est possible.
Sous les traits de Molière, Argan a une cinquantaine d'années, porté par Michel Bouquet il en a 84... Les interprètes se sont multipliés au fil des siècles, professionnels, amateurs, scolaires. Tous, avec plus ou moins de talent, ont été portés par un texte d'une efficacité que le temps n'a en rien entamé. Dernier en date Michel Bouquet, à l'opposé de son interprétation magistrale d'un autre malade, pas du tout imaginaire celui-là, le François Mitterrand des derniers moments dans "Le promeneur du Champ de Mars".