"Liturgie équestre" de Bartabas à l'abbatiale Saint-Ouen de Rouen

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/10/2009 à 10H55
"Liturgie équestre" de Bartabas à l'abbatiale Saint-Ouen de Rouen

"Liturgie équestre" de Bartabas à l'abbatiale Saint-Ouen de Rouen

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_479403@Culture

C'est Bartabas qui a ouvert lundi 19 octobre le festival automne en Normandie. Avec l'Académie du spectacle équestre de Versailles, le chorégraphe a présenté "Liturgie équestre" au sein même de l'abbatiale Saint-Ouen à Rouen. Un ballet magnifique où c'est le cheval qui est le maître incontesté.

"J' ai toujours rêver de créer dans un tel lieu", confie Bartabas. Et franchement, il n'y avait que lui pour créer en cinq jours un tel spectacle dans un tel endroit. Pour cela, il a fait appel à l'organiste Vincent Dubois et au chanteur basque Beña Achiary. Les écuyers eux, sont tous issus de l'Académie du spectacle équestre de Versailles. Créée par Bartabas voilà 7 ans, c'est un lieu de spectacle et de formation où le public peut venir découvrir le travail des écuyers au quotidien. Sept ans, c'est le temps qu'il a fallu aux membres de l'Académie pour obtenir selon Bartabas " le niveau de dressage, la réponse artistique à ma demande". Pour lui, les chevaux sont des "instruments vivants" et l'équitation, un art à part entière. Et le fait que Bartabas présente son spectacle dans un lieu comme cette abbatiale n'a rien d'étonnant : il y a quelque chose de sacré dans son rapport au cheval. A la fois dans le respect qu'il porte à cet animal et dans le travail qu'il fait et qu'il demande à ses "élèves" : " il faut un minimum de quatre à cinq ans pour dresser un cheval. Dans notre travail, il y a un côté sacerdotal, une dévotion. Pour moi, chaque spectacle reste un miracle". "Liturgie équestre" sera présentée à 7 reprises à Rouen. Les places ont été réservées depuis des mois. Quand un miracle se présente, il ne faut en aucun cas le manquer.