Les Nuits Auréliennes, un boulevard pour Amanda Lear

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/07/2012 à 12H09
Amanda Lear dans "Lady Oscar" avec Guilhem Pellegrin et Camille Hugues

Amanda Lear dans "Lady Oscar" avec Guilhem Pellegrin et Camille Hugues

© France3 / Culturebox

Créées en 1997, les Nuits Auréliennes s’installent chaque été dans le théâtre romain de Fréjus pour des représentations les mardis et les jeudis. L’édition 2012, qui se poursuit jusqu’au 2 août, propose son lot de jeunes talents et de têtes d’affiche. Parmi elles, Amanda Lear. Le 24 juillet, elle était à Fréjus pour jouer « Lady Oscar », une pièce de Guillaume Mélanie.

https://videos.francetv.fr/video/NI_131307@Culture

Avec « Lady Oscar », les Nuits Auréliennes offrent un parfait exemple de théâtre de boulevard. Cette pièce, créée par Guillaume Mélanie, est une version féminisée de « Oscar », la comédie de Claude Magnier, avec Louis de Funès, qui fut d’abord jouée au théâtre de 1961 à 1972 avant d’être adaptée au cinéma en 1967.  Cette fois, Amanda Lear incarne une ex-mannequin devenue patronne de presse. Sa vie va être un tant soit peu bouleversée lorsque son comptable va venir lui demander la main de sa fille. La pièce est en tournée après avoir connu un beau succès au Théâtre de la Renaissance à Paris.

Le 26 juillet, c’est au tour de Francis Perrin de monter sur scène dans une pièce de Jean Dell « Un stylo dans la tête ». Le comédien y incarne un auteur de théâtre qui s’est inspiré de la vie de ses amis pour écrire une comédie, avec des personnages plus vrais que nature.
Le 31 juillet, place aux jeunes talents avec « Les malheurs de Rudy ». Un personnage incarné par Rudy Milstein. Il a écrit et mis en scène une série de sketches qui racontent les aventures d’un jeune homme qui prend la vie avec le sourire, entouré de ses quatre copains. Les cinq comédiens sont tous issus de l'Atelier Pierre Palmade.

Vous allez dire que tout cela, ça fait beaucoup de comédie. Et le théâtre classique alors ? Il sera sur scène le 2 août. Les Nuits Auréliennes se refermeront avec un « Tartuffe » mis en scène par Marion Berry avec, dans les rôles principaux, Claude Brasseur, Patrick Chesnais et Chantal Neuwirth.