Le théâtre du Peuple propose "Gilles, cabaret poétique"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/08/2009 à 13H26
Le théâtre du Peuple propose "Gilles, cabaret poétique"

Le théâtre du Peuple propose "Gilles, cabaret poétique"

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_479155@Culture

Le Théâtre du Peuple dans les Vosges propose une nouvelle création pour sa saison estivale 2009.  "Gilles, cabaret poétique" est un texte de Cédric Orain, la mise-en-scène est signée David Bobée. C'est l'historie d'un vieux clown devenu sénile. Acteurs et acrobates illuminés l'accompagnent dans le songe d'une fin de vie.

"Par l'art, pour l'humanité". Telle est la phrase qui surmonte la scène du Théâtre du Peuple. C'est l'histoire d'une utopie, celle de Maurice Pottecher. Journaliste, auteur, essayiste, il dépérit à Paris, lassé d'un public déjà formaté, et des modes inconséquentes. En 1895, il prend la poudre d'escampette, et pose ses valises dans le massif des Vosges. Il veut faire du théâtre avec de vrais gens, pour de vrais gens. Il construit une estrade en bois, convoque ses amis pour jouer les rôles principaux de sa pièce, enrôle les villageois pour faire les figurants. Représentation unique. 2000 personnes se pressent. Pottecher décide alors d'améliorer les conditions d'accueil. Des bancs pour le public, des coulisses. En quelques années le théâtre de bois verra le jour, et deviendra le lieu que l'on connait aujourd'hui. Un édifice classé monument historique depuis 1975. Aujourd'hui que reste-il ? Un doux rêve, une aventure inachevée ? Non. Le théâtre du peuple attire tous les publics, 25 000 personnes chaque été, il fonctionne avec des bénévoles qui se sentent comme dans une grande famille, il offre à voir  tous les genres, se paie de la fantaisie comme de l'audace. A croire qu'il suffit de se lancer.

Certains comédiens font partie de la Compagnie L'Oiseau-Mouche