Le Déclic Théâtre d'Alain Degois, la fabrique de talents de Trappes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/05/2013 à 14H36
Alain Degois alias Papy et Jamel Debbouze au Jamel Comedy Club

Alain Degois alias Papy et Jamel Debbouze au Jamel Comedy Club

© DESSONS/JDD/SIPA

Jamel Debbouze, Sophia Aram, Aranud Tsamère, Omar Sy…Tous ont un point commun : ils sont passés par le Déclic Théâtre de Trappes, une compagnie de théâtre d'improvisation fondée voilà vingt ans par Alain Degois. Il sort aujourd’hui « Made in Trappes », un livre dans lequel il raconte son parcours et le chemin réalisé avec ces adolescents issus d’une banlieue si souvent montrée du doigt.

Reportage : Nathalie Hayter, Mathieux Hauville, C. Dillies-Pipraud, Marianna Gioka

https://videos.francetv.fr/video/NI_135067@Culture

Alain Degois, renaissance à Trappes

Si Trappes a vu naître quelques uns des humoristes et comédiens qui sont aujourd’hui têtes d’affiche en France, la ville des Yvelines a aussi vu naître ou plutôt renaître celui qui a permis à des jeunes de cette banlieue de montrer de quoi ils étaient capables. Alain Degois est né en 1963 à Clermont Ferrand mais hors des liens du mariage. Quelques mois après sa naissance (soigneusement cachée par ses grands-parents catholiques), sa mère biologique le met en nourrice chez Pauline et Lucien, un couple installé à Trappes qui n’ayant pas pu avoir d’enfants, accueillent ceux des autres.

C’est là qu’il va grandir, dans cette « maison du bonheur » et au milieu d’une famille adoptive ouverte à tous et notamment aux enfants du quartier. Alain Degois ne reverra sa mère qu’une fois, dans le Nord de la France, la remerciant de l’avoir abandonné… C’est peut-être pour cela qu’il préfère qu'à son nom d'usage, on utilise plutôt celui de « Papy », un surnom qui remonte à l’adolescence quand il imitait le Papy Mougeot du sketch de Coluche sur le schmilblic.

D'éducateur à directeur de troupe

Avant de créer des ateliers d’improvisation, Alain a d’abord été éducateur à la Protection judiciaire de la jeunesse, côtoyant des jeunes, notamment en prison, des jeunes au parcours cabossés. Un parcours auquel ont échappé certains des ados qu’il a vu passer au Déclic Théâtre et parmi eux, le jeune Jamel Debouzze. Ce dernier avoue que sans Papy, il aurait pu « mal tourné ». Leur rencontre ? Elle se passe au Lycée Gustave Flaubert de Trappes où Alain Degois anime un atelier sous le regard un peu ironique de Debouzze qui vient de se faire exclure d’un cours. Il finira par y participe, effectuant son premier sketch d’impro où il devait se mettre dans la peau d’une vache ! La suite on la connaît.
 
Aujourd’hui, Alain Degois anime toujours ses ateliers. Il est aussi directeur artistique de la troupe du Jamel Comedy Club et professeur de théâtre au lycée franco-marocain de Rabat. Il va aussi devenir Chevalier des Arts et des Lettres. Une reconnaissance qui l’aidera peut-être dans ses combats : convaincre de la nécessisté d'inverstir dans la culture en banlieue et faire reconnaître l’improvisation comme du théâtre à part entière. 
"Made in Trappes", le livre d'Alain Degois

"Made in Trappes", le livre d'Alain Degois

© Editions Keno
« Made in Trappes » d'Alain Degois, dit Papy, Editions Kero, 247 pages, 17,90 €.