Gérard Jugnot : "le principal péché, c'est l'ennui"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/05/2013 à 11H40
Gérard Jugnot, 62 ans et quarante ans de carrière au théâtre et au cinéma

Gérard Jugnot, 62 ans et quarante ans de carrière au théâtre et au cinéma

© DUPUY FLORENT/SIPA

Gérard Jugnot triomphe sur les planches du Théâtre des Nouveautés à Paris où il joue « Cher Trésor » jusqu'au 25 mai. Dans cette pièce de Francis Weber, il incarne François Pignon, un chômeur qui va tout faire pour bénéficier d’un contrôle fiscal. Invité du 20h de France 2, le comédien évoque ses succès, ses échecs et le lien particulier qu'il a tissé avec le public en quarante ans de carrière.

https://videos.francetv.fr/video/NI_145953@Culture

 Décidément, Gérard Jugnot excelle dans le rôle d’homme « banal » qui fait tout pour bousculer la routine de sa vie. En 2011, au théâtre, il jouait ainsi « Le Paquet », une pièce de Philippe Claudel dans laquelle il s’inventait une vie d’homme d’affaires débordé.

Débordé, le comédien-réalisateur l’a souvent été au cours d’une carrière qui a été très riche et peu sujette aux traversées du désert. Malgré tout, Gérard Jugnot a connu des « bides », notamment au cinéma où en 2009, son film « Rose et Noir » fut un échec cuisant. Quelques années avant, en 2002, il avait par contre surpris tout le monde en attirant plus de 1,8 millions de spectateurs avec « Monsieur Batignole », un film qui évoquait avec nuance la seconde guerre mondiale. Jugnot avait alors gagné sa place dans le cœur du public en délaissant les rôles de râleurs à moustache.

Par contre,  les fans des « Bronzés » risquent d’être déçus : il n’y aura à priori pas de quatrième volet. « Je crois que nous sommes allés au bout. Nos envies et emplois du temps nous éloignent » expliquait récemment Gérard Jugnot.

"Cher Trésor" de Francis Weber au Théâtre des Nouveautés (Paris IXe) jusqu'au 25 mai. Représentations : à 21 heures du mardi au samedi ; en matinée, le samedi et le dimanche, à 16 heures. Durée: 1 h 30 - Tél : 01 47 70 52 76

La pièce sera reprise au Théâtre des Nouveautés à partir du 20 septembre 2013