Galabru convie Pagnol et Daudet au théâtre Saint-Georges

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/05/2013 à 14H40
"Les lettres de mon moulin" au théâtre Saint-Georges

"Les lettres de mon moulin" au théâtre Saint-Georges

© MILIVOJEVIC VLADIMIR/SIPA

A partir du 10 mai 2013, Michel Galabru interprète "Les lettres de mon moulin", d'Alphonse Daudet, dans leur adaptation signée Marcel Pagnol. La mise en scène de cette pièce est signée de Jean Galabru. Il donne une fois de plus à son père l'occasion de jouer de son personnage provençal plein de truculence.

Combien de légendes à l'affiche du Théatre Saint-Georges à partir du 10 mai 2013. Trois, au moins. Daudet, Pagnol et Galabru. Le premier a écrit ses "Lettres de mon moulin", fables moralistes et provençales que le deuxième, non moins moraliste et provençal a adapté pour le cinéma. Elles seront interprétées par Michel Galabru, méridional sinon provençal, et pour qui on pourrait croire que le mot truculent a été inventé.Ce sont ces versions de trois des lettres que Jean Galabru, digne rejeton de l'adjudant Gerber, a choisi de porter à la scène. Il en est d'ailleurs l'un des autres interprètes avec Nadine Capri et Maxime Lombard ou Philippe Sablayrolles.

https://videos.francetv.fr/video/NI_145885@Culture

Un très grand acteur
On aurait tort de résumer la carrière de Michel Galabru aux poilades de films de deuxième zone qu'il interprèta "pour payer ses impôts". S'il est en effet apparu aux génériques de nombreux films oubliables et heureusement oubliés, l'"adjudant Gerber" fut aussi remarquable dans des tragédies telles que "L'été meurtrier" de Jean Becker ou" Le juge et l'assassin" de Bertrand Tavernier pour ne citer que ceux-là. Des rôles qui rappellent que Michel Galabru décrocha le premier prix du Conservatoire d'art dramatique de Paris et qu'il fut membre de la Comédie française. Il obtint aussi en 2008 le Molière du meilleur comédien.
 
Reportage : JN Mirande, PJ Quiers, M. Chekkoumy, E Riou

https://videos.francetv.fr/video/NI_145785@Culture

Un choix
Les trois Lettres choisies par Galabru père et fils sont, "Le curé de Cucugnan", "l'élixir du père Gaucher" et "les trois messes basses". Elles permettent à Michel Galabru, 90 ans, d'en faire des tonnes mais le public vient pour cela et l'oeuvre s'y prête bien. Le théâtre Saint-Georges a prévu de donner 60 représentations de ce spectacle.

Extrait des "Trois messes basses" mise en scène de Marcel Pagnol (1954)



"Les lettres de mon moulin"
d'Alphonse Daudet, adaptation Marcel Pagnol
Théâtre Saint-Georges,
60 représentations à partir du 10 mai 2013