Feuilleton : le Théâtre itinérant des Tréteaux de France 5/5

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/11/2012 à 16H14
Robin Renucci est Don Salluste dans "Ruy Blas"

Robin Renucci est Don Salluste dans "Ruy Blas"

© France3/Culturebox

C'est en 1959 que Jean Danet, alors acteur de cinéma, crée les Tréteaux de France, une compagnie dont la troupe, variable, parcourt la France pour jouer des grands classiques du Théâtre français. Et 53 ans plus tard, c'est Robin Renucci qui après Marcel Maréchal a repris le flambeau, pour présenter en ce moment "Ruy Blas" de Victor Hugo. Marie-Hélène Bonnot, Vincent Bouffartigues, Gilles Truffaut et Yves Rullière ont suivi les pérégrinations de ces fous de théâtre.

Après Molière, Rabelais ou encore Strindberg, c'est donc l'auteur des Misérables qui se voit porté sur les planches amovibles du chapiteau des Tréteaux de France. Une scène itinérante de moins en moins usitée, puisque la plupart des villes que rencontrent les comédiens des Tréteaux de France ont maintenant un théâtre, ce qui n'était pas le cas à la création du projet. 

Nommé Directeur des Tréteaux de France par Frédéric Mitterand l'an passé, Robin Renucci s'implique donc dans l'aventure avec le dévouement qui convient pour défendre ce monument du théâtre romantique qu'est Ruy Blas, dans lequel il interprète lui-même l'ignoble Don Salluste, ministre du Roi d'Espagne.

https://videos.francetv.fr/video/NI_134433@Culture

Mais après le spectacle, ce sont encore plusieurs de rangement qui tiendront l'équipe éveillée. Et le lendemain, toujours pas de répit, puisque c'est une classe de première qui est là pour assister à une séance spéciale, où les comédiens s'essaient au jeu du souffleur avec quelques élèves, surpris par l'expérience.

Ensuite, c'est à l'autre extrémité de l'échelle des âges que les Tréteaux de France s'en vont : le comte et la duchesse de la pièce, sans costumes et sans mise en scène, portent à la Maison de retraite de Villefranche-sur-Saône les mots de Victor Hugo, pour une rencontre toujours enrichissante. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_134467@Culture

Mais après l'effort, le réconfort : c'est dans le Beaujolais qu'un vigneron, Emmanuel Fellot, accueille ici les comédiens des Tréteaux de France et quelques habitants, pour une dégustation de verres et de vers. Les comédiens ont pu porter au milieu des tonneaux les mots de Victor Hugo, avant que le vigneron lui-même lise dans l'intimité de sa cave un poème écrit par son grand-père, sur les terres d'un domaine que sa famille exploite depuis 1829.

https://videos.francetv.fr/video/NI_134499@Culture

Toujours sur la route, Victor Hugo s'invite maintenant en prison. À la maison d'arrêt de Villefranche-sur-Saône, une dizaine de détenus se sont inscrits pour une rencontre avec les comédiens des Tréteaux de France. Et entre les textes, ce sont souvenirs, confidences et sourires qui surgissent sur les visages. 

Puis c'est à Anse qu'a rendez-vous la troupe, dans une petite salle où une trentaine d'amateurs se sont réunis pour écouter encore une fois les mots du grand Hugo, qui décidément est un grand voyageur, et un amateur de bon vin !

https://videos.francetv.fr/video/NI_134545@Culture


Aux portes de l'hiver le chapiteau est rangé. Les Tréteaux de France changent de pièce pour aborder Mademoiselle Julie de Strindberg. C'est la prmière mise en scène de Robin Renucci pour les Tréteaux.

https://videos.francetv.fr/video/NI_386603@Culture