Du théâtre pour lutter contre la radicalisation à la maison d'arrêt du Puy-en-Velay en Haute-Loire

Mis à jour le 09/01/2019 à 15H16, publié le 09/01/2019 à 15H15
Théâtre en prison au ¨Puy-en-Velay

Théâtre en prison au ¨Puy-en-Velay

© France 3 / Culturebox

C'est une première pour la maison d'arrêt du Puy-en-Velay (Haute-Loire). Pour lutter contre la radicalisation en prison, des détenus volontaires ont participé pendant cinq semaines à un atelier théâtre avec l'aide de comédiens professionnels. Il viennent de présenter une pièce écrite autour des valeurs de la République.

Début décembre, la Ligue de l’Enseignement propose à la prison de laisser entrer la culture en milieu carcéral. Des détenus assistent à la représentation d’une pièce de théâtre intitulée "La Devise" sur un texte de François Bégaudeau écrit pour des lycéens autour des valeurs de la République.
 
À la suite de cette représentation, ils sont 9 sur 54 détenus de la maison d’arrêt à travailler sur l’écriture, le contenu et la mise en scène d’une pièce de théâtre avec Sylvie Bégaudeau de la compagnie Totem.
Les thèmes abordés : le doute face à la devise de République "Liberté, Égalité, Fraternité", la peur de l’autre, le vivre ensemble serviront à ouvrir une porte sur l’extérieur et à préparer la sortie. Autre but recherché, la lutte contre la radicalisation en prison.

Dans nos nouvelles missions, nous avons la lutte contre la radicalisation violente. Nous devons décliner localement dans chaque département dans chaque établissement pénitentiaire ce sujet
 

Véronique Guiot, Directrice du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de Haute-Loire à France 3 Auvergne

Reportage : G. Rivollier / E. Brot-Monnier / P. Raclet 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1343549@Culture


Certains détenus n’ont pas osé franchir le pas. Manque de maîtrise de langue française ou perte de motivation. Mais ceux qui se sont accrochés ont répété comme des comédiens professionnels.
À l’arrivée, ils étaient 6 à monter sur les planches pour présenter une courte pièce de 20 minutes écrite, mise en scène et jouée par les prisonniers.