"Cris dans un jardin" de Marie Murski : le roman d'un enfer conjugal adapté au théâtre

Par J.M.Ogier, F. Lafond @Culturebox
Mis à jour le 15/10/2018 à 14H05, publié le 12/10/2018 à 10H08
Sous les fleurs, l'enfer de la violence conjugale

Sous les fleurs, l'enfer de la violence conjugale

© France 3 / Culturebox

Marie Murski a vécu l'enfer des violences conjugales pendant près de quinze ans. Elle en a fait le récit dans un livre : "Cris dans un jardin" (Edition Cogito ergo sum) qui est adapté pour la première fois au théâtre.

J'avais honte de la manière dont il me traitait et je refusais que quiconque le sache.


Ces mots si simples en forme d'aveu sont ceux de Marie Murski. Ils recouvrent une réalité devenue tristement banale, celle de la violence conjugale. Celle que Marie a subi dans l'intimité de son couple pendant quatorze ans. Quatrorze ans d'un véritable enfer que lui a fait vivre au quotidien son mari, pervers narcissique, et qu'elle a décidé de raconter dans un roman "Cris au jardin". 

Aider les autres victimes de violence conjugale

Pour la première fois, sa vie, ses mots sont mis en scène au théâtre. "Ça peut aider des femmes à parler... Moi je me souviens, à un moment je me suis dit c'est fini ! On est décervelée, on n'arrive plus à penser. Quand on voit qu'une autre femme a vécu ce que vous vivez, tout change. D'abord vous n'êtes plus seule, et vous vous dîtes pourquoi pas moi, puisqu'elle s'en est sortie".

Reportage France 3 Normandie : F. Lafond / E. Lombaert / B. Delande

Un long dialogue pour comprendre

C'est Joël Lefrançois, de la compagnie "La troupe des Trois Gros", qui met en scène "Cris au jardin". Pour cela, il a beaucoup parlé avec Marie Murski. Un dialogue impératif. "C'est très difficile de rentrer dans cette histoire quand on n'a pas vécu ce qu'elle a vécu. On a du mal à comprendre pourquoi elle n'est pas partie. J'ai eu besoin d'aller un peu plus loin dans son vécu d'enfant, d'adolescente pour pouvoir commencer à comprendre le processus, d'où ça vient."

Marie Murski

Marie Murski

© France 3 / Culturebox

Dans sa mise en scène, Joël Lefrançois utilise des toiles tendues qui évoquent des toiles d'araignées oppressantes, des vidéos pour illustrer ce qui se passait dans la tête de Marie pendant cette période. La chorégraphie et la musique illustrent, elles, la violence dans laquelle elle vivait.

Je l'aimais, je l'admirais... je l'excusais. Je me sentais responsable de ses colères. Lui ne s'en excusait jamais ; il n'était coupable de rien
Marie Murski dans "Cris et jardin"


"Cris au jardin" sera donnée le 14 novembre au théâtre de Conches en Ouche, et Marie Murski espère qu'elle intéressera des professionnels, des directeurs de théâtre, pour la porter à la connaissance du plus grand nombre.