INTERVIEW. Patrick Chesnais confronté à la maladie d’Alzheimer au Théâtre de Paris

Mis à jour le 18/09/2018 à 17H32, publié le 02/09/2018 à 19H02
Après Antibes au printemps dernier, le comédien Patrick Chesnais reprend le rôle d'Edouard confronté à la maladie d'Alzheimer dans "Tu te souviendras de moi" au Théâtre de Paris à partir du 5 septembre.

Après Antibes au printemps dernier, le comédien Patrick Chesnais reprend le rôle d'Edouard confronté à la maladie d'Alzheimer dans "Tu te souviendras de moi" au Théâtre de Paris à partir du 5 septembre.

© PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Montée pour la première fois en France à Antibes au printemps dernier, la pièce du Québécois François Archambault, "Tu te souviendras de moi", débarque à Paris. Une comédie poignante sur la maladie d’Alzheimer portée par Patrick Chesnais et mise en scène par Daniel Benoin. A découvrir au Théâtre de Paris à partir du 5 septembre.

Partout où elle a été présentée, cette pièce de François Archambault a été unanimement saluée par le public et la critique. Sans doute parce qu’elle aborde avec humour et tendresse un sujet grave qui nous concerne tous, de près ou de loin, la maladie d’Alzheimer, qui touche de plus en plus de monde.

Patrick Chesnais y incarne un ancien universitaire, professeur d’histoire, rattrapé par l’âge et les premiers signes de la maladie. Sa mémoire s’effrite, ses souvenirs se mélangent et lui perd ses repères, au grand dam de sa famille et de son entourage qui doit s’adapter à ce bouleversement. Des proches eux aussi à la dérive face à la maladie.

Entretien : Jean-Noël Mirande

Résumé :

La mémoire d’Edouard, prestigieux professeur d’histoire à l’université, s’effrite. Ses souvenirs se mélangent. Le passé refait surface pour se confondre avec le présent mais Edouard, en bon professeur, même s’il oublie parfois où il est, n’oublie jamais une date ! Sa famille, ses étudiantes, son passé et l’avenir, tout est un peu brumeux pour lui, tout se mélange un peu et cela donne lieu à des rencontres poétiques. Entre rires et larmes, "Tu te souviendras de moi" nous raconte que même lorsque la mémoire s’efface, le principal reste.

"Tu te souviendras de moi" Patrick Chesnais - Théâtre de Paris © DR

"Tu te souviendras de moi" de François Archambault
mise en scène Daniel Benoin, adaptation Philippe Caroit
avec Patrick Chesnais, Fanny Valette, Nathalie Roussel, Emilie Chesnais et Frédéric de Goldfiem