La première pièce des frères Taloche : "On est tous des enfants de De Funès"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/02/2016 à 10H10
Vincent et Bruno Taloche

Vincent et Bruno Taloche

© France 2

Bruno et Vincent Taloche quittent pour un an le "two-men show" pour se lancer dans le théâtre. "Les caves", la pièce qu’ils ont écrite pour rester dans leur registre évoque le kidnapping raté d’un milliardaire. Entre le ravisseur et sa victime, le syndrome de Stockhomm va jouer à plein. Mise en scène Alain Sachs. A la Gaité-Montparnasse jusqu’au 20 mars 2016.

Les Frères Taloche étaient les invités de Nathanaël de Rincquesen dans les Cinq dernières minutes de France 2

https://videos.francetv.fr/video/NI_630328@Culture

L’argument

Le 1er personnage (Vincent) est plutôt sympathique, honnête mais gravement endetté. On le comprend, il a un commerce de location de cassettes VHS. Ce qui aujourd’hui n’est pas le meilleur moyen de faire fortune. Pour résoudre ses problème d’argent, il imagine kidnapper un milliardaire. En théorie, c’est parfait. Mais sans expérience, cela devient plus compliqué. Et au lieu du milliardaire, il enlève son majordome (Bruno).

A partir de là, l’histoire va basculer dans une folie à l’image des deux frères où la dépense d’énergie sera considérable.

Les deux personnages vont explorer le syndrome du syndrome de Stockholm, cette attitude qui permet à une personne kdnappée de se rapprocher de son ravisseur et lui trouvant même des excuses. Pas de quoi rire. Pourtant…

Vincent Taloche

Vincent Taloche

© France 2


Passer par le théâtre

Bruno et Vincent voulaient abandonner pour un temps leur spectacle de duettistes pour se tourner vers le théâtre. Mais aucune des nombreuses pièces qu’ils ont lues ne correspondaient à leur humour déjanté et à leur folie. Ils ont donc décidé d’écrire cette pièce. Le syndrome de Stockholm n’était pas leur idée de départ, mais s’est imposée petit à petit.

Bruno Taloche

Bruno Taloche

© France 2

La pièce écrite, il a fallu trouver un bon metteur en scène" , disent-ils en chœur. Ce fut Alain Sachs.

Faire rire sans être vulgaire, ça a toujours été notre marque de fabrique" explique Bruno.

Nous sommes tous des enfants de De Funès" conclut Vincent.


"Les Caves", Théâtre de la Gaité-Montparnasse jusqu'au 20 mars 2016

"Les Caves", Théâtre de la Gaité-Montparnasse jusqu'au 20 mars 2016

© France 2