Deux Deschiens dans les peaux de Jean-Louis Bory et Georges Charensol, célèbres critiques du "Masque et la plume" !

Après "Bien des choses" en 2006, on retrouve François Morel dans la peau de metteur en scène, dirigeant ses deux compères –eux aussi anciens Deschiens– Olivier Saladin et Olivier Broche.

Un trio de luxe pour un hommage à la critique, à la joute oratoire, au langage fleuri et, pour tout dire, à la pensée qui est bien autre chose que l’opinion.
Au cinéma, Saladin s’est illustré chez Cédric Klapish ou Jean Becker; Broche, lui, chez Coline Serreau, Tonie Marshall ou Gérard Oury. Grands connaisseurs du Septième art, réalisateurs de courts-métrages et de documentaires, ces deux-là maîtrisent leur sujet. Ils incarneront le célèbre duo, entre les éblouissantes colères théâtrales de Bory et le verbe provocateur et pertinent de Charensol. Le jeune chien fou contre le vieux grigou malicieux. C’est à la suite d’une résidence à La Coursive que nos duellistes croiseront le fer sur la piste du Théâtre Verdière, mis en espace et arbitrés par François Morel.
Instants critiques montrera qu’au théâtre comme dans la vie, la plume, même masquée, est décidément plus pertinente que l’épée.

Note d'intention de François Morel

" Dans les années 60-70, Jean-Louis Bory et Georges Charensol s’illustrèrent dans l’émission radiophonique « Le Masque et la Plume ». Deux approches différentes des films critiqués mais une semblable sincérité jusque dans la mauvaise foi. Une verve, un humour, un goût certain pour les mots et la théâtralité, mais surtout une passion commune pour le cinéma rendirent leurs échanges inoubliables.

Si l’un défend les films qui se font souvent porte-parole des combats de ces années-là (féminisme, liberté sexuelle, homosexualité, etc ), l’autre préfère une vision plus spectaculaire, plus distante et plus patrimoniale du cinéma.

Laurel et Hardy de la critique, les deux sont indissociables. Bory sans Charensol ou Charensol sans Bory c’est comme Laurel sans Hardy, Hardy sans Laurel. Chacun a besoin de l’autre pour être lui-même puisque leurs divergences, leurs antagonismes, leurs joutes les ont rapprochés à jamais dans l’histoire de la critique. Une véritable histoire d’amitié fondée sur une mésentente parfaite.

J’ai justement proposé à deux acteurs amis d’incarner ces deux personnages. Olivier Broche et Olivier Saladin, en interprétant les improvisations des deux critiques, défendront la cinéphilie, critiqueront la critique et montreront combien les controverses artistiques rendent les amitiés fructueuses."

François Morel, novembre 2009.

Distribution

  • Date 13 avril 2013
  • Durée 1h 27min
  • Genre Théâtre
  • Production Compagnie des Indes
  • Réalisation Dominique Thiel
  • Metteur en scène François Morel
  • Lumières Gaëlle De Malglaive
  • Décors Édouard Laug
  • Collaboratrice artistique Christine Patry
  • Acteurs (+rôles) Olivier Broche / Olivier Saladin / Lucrèce Sassella