Arthur Jugnot : "On m'a souvent proposé de remonter les pièces du Splendid"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/06/2016 à 17H38
Arthur Jugnot, invité du 19/20 de France 3 Île-de-France

Arthur Jugnot, invité du 19/20 de France 3 Île-de-France

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

"Pas de panique, ce n'est qu'un hold up !" C'est l'une des répliques cultes de "Pour 100 briques tu n'as plus rien", une pièce puis un film qui ont marqué les années 80. Un film dans lequel on retrouvait Gérard Jugnot ! Et aujourd’hui, c'est son fils, Arthur, qui reprend le flambeau. Il met en scène la pièce au Théâtre Fontaine, à Paris.

Invité du 19/20 de France 3 Paris Ile-de-France, Arthur Jugnot parle de sa nouvelle pièce, "Pour cent briques t'as plus rien maintenant", qu'il met en scène au Théâtre Fontaine et qui est jouée tout l'été. Cette pièce à succès créée en 1976 a également été une comédie culte des années 80 au cinéma. Un film d'Edouard Molinaro sorti en 1982 avec à l'affiche Daniel Auteuil, Anémone et Gérard Jugnot. Un héritage parfois lourd pour Arthur. Acteur, metteur en scène et directeur du Théâtre des béliers parisiens, il avouait pourtant récemment avoir mis du temps à se faire un prénom. Cette fois, il n'a pas hésité à se plonger dans l'univers de son père.

https://videos.francetv.fr/video/NI_742575@Culture


Moi on m'a souvent proposé de remonter les pièces du Splendid, je n'ai pas eu envie... Il y a déjà un amalgame, mon nom... Mais là, le fait d'être metteur en scène, je suis moins en première ligne.
 

Il faut dire que cette histoire de deux chômeurs de longue durée, un peu pieds nickelés, qui décident d'attaquer une banque, a tout d'une comédie à succès. Quarante ans après sa création sur les planches, l'histoire n'a pas pris une ride et devrait réjouir une nouvelle génération de spectateurs. 

Bande annonce "Pour cent briques t'as plus rien (Edouard Molinaro, 1982)