"Cher André", un spectacle hommage à Bourvil au Théâtre en Rond

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/10/2009 à 12H13
"Cher André", un spectacle hommage à Bourvil au Théâtre en Rond

"Cher André", un spectacle hommage à Bourvil au Théâtre en Rond

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_96755@Culture

"Cher André", c'est le titre d'un spectacle hommage à Bourvil, imaginé par deux comédiens, Laurent Garnodier et Jéréme Mattos, dans lequel on redécouvre les chansons mais aussi les chroniques radio de l'artiste décédé voilà près de 40 ans. Le spectacle sera joué les 30 et 31 octobre 2010 à 20h30 au Théâtre en Rond de Sassenage en Isère.

Si Bourvil est resté pour tous avant tout un comédien, c'est par la chanson qu'il arriva dans le monde du spectacle. En 1938, l'apprenti boulanger normand gagna en effet un radio-crochet à radio Cité (avec Ignace, un succès de Fernandel) avant d'être mobilisé en 1939. De retour de l'armée (c'est là qu'il comprend où est sa vocation d'artiste), il écuma les cabarets parisiens avec de gentilles ritournelles. En 1946, il écrit "Les Crayons" et remporte son premier succès qui se confirma avec "La tactique du gendarme" et "A bicyclette". Suivront toute une série de titres dans la même veine comique et légère. Mais, Bourvil était également capable de jouer les tendres avec des chansons sentimentales : "Le petit bal perdu" ou "La ballade irlandaise", une chanson écrite par Eddie Marnay, dont personne ne voulait et que Bourvil sut interpréter avec beaucoup de sensibilité. Il attira aussi de jeunes auteurs et parmi eux, un certain Michel Berger qui lui proposa une chanson baptisée "Les girafes" que Bourvil chanta. Preuve aussi de sa modernité : en 1993, Jean-Louis Murat repris et réadapta "Mon frère d'Angleterre". Au total, Bourvil chanta près de 300 chansons et 6 opérettes.