"Boxing paradise", quand le théâtre questionne la violence de notre société

Mis à jour le 04/10/2018 à 11H40, publié le 04/10/2018 à 11H39
Quand le théâtre questionne la violence dans notre société

Quand le théâtre questionne la violence dans notre société

© Pierre Grosbois

Le metteur en scène Stéphane Olry a passé deux ans en immersion dans un club de boxe anglaise d'Aubervilliers, le Boxing Beats. Une expérience qui nourrit sa dernière création aux côtés de la comédienne Corine Miret. Boxing Paradise est présentée jusqu'au 7 octobre à la Maison de la culture de Seine Saint-Denis à Bobigny.

En guise de scène : un ring de boxe et en toile de fond, une installation formée d'images d'entraînement tournées dans un club.  C’est le décor qu’ont choisi Stéphane Olry et Corinne Miret pour leur dernière pièce. Une création inspirée de leur fréquentation depuis trois ans des salles de sports de combat du 93. A partir de ce matériau, le metteur en scène et la comédienne ont écrit une fiction qui s’interroge sur la violence de notre société.
 
Reportage : France 3 Paris Île-de-France, P. Sorgues / L. Blache  / M. Chekkoumy / L. Comiot
Boxing Paradise


Les sports de combat pour sublimer la violence 

Stéphane Orly a trouvé au Boxing Beats une vitalité hors du commun. Des gamins qu'il a fréquenté à l'entraînement et au soutien scolaire, il retient l'énergie, la vitalité, la capacité d'adaptation et l'invention. Une matière inspirante à partir de laquelle il s'est forgé des convictions. "La violence, l'agressivité est une des fibres qui consitue l'être humain, dit-il. Les sports de combat sont autant d'arts permettant de reconnaître, d'apprivoiser, de maîtriser, de métamorphoser et de sublimer cette pulsion."

Boxing Paradise 2

© France 3 culturebox

Quand on met les gants contre quelqu'un, on ne le quitte pas des yeux. On est les yeux dans les yeux pendant trois minutes et c'est très rare de prendre quelqu'un autant en considération."

Stéphane Olry, metteur en scène