Beggar's Holiday, l'unique comédie musicale de Duke Ellington, revit à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/11/2012 à 17H47
La troupe de David Serero fait revivre l'oeuvre de Duke Ellington

La troupe de David Serero fait revivre l'oeuvre de Duke Ellington

© France3 / Culturebox

Si le pianiste et chef d’orchestre Duke Ellington a signé quelques grands standards du jazz, il est aussi l’auteur d’une comédie musicale (la seule de sa carrière), « Beggar’s Holiday ou le rêve du mendiant» qui, lors de sa création en 1946 à Broadway, créa une vive polémique. Pour la première fois en France, cette comédie est adaptée sur la scène de l’Espace Cardin, à Paris. Un projet mené à bien par le baryton David Serero. A découvrir jusqu’au 27 novembre.

https://videos.francetv.fr/video/NI_134389@Culture

« Beggar’s Holiday » est une œuvre qui aura eu plusieurs vies. La comédie écrite par Duke Ellington (musique) Dale Wasserman (livret) et John La Touche (paroles) en 1946 était en fait une adaptation de «Beggar’s Opera» de John Gay, qui fut créé à Londres en 1728 puis repris en 1920. A cette époque, plus de 1400 représentations furent données au Lyric Theatre. En 1928, Bertholt Brecht et Kurt Weill écrivent ensemble une version de Beggar's Opera « L'opéra de quat'sous » avec la célèbre chanson « Mack the knife ». Quand Duke Ellington et ses comparses l’adaptent en 1946, c’est Nicholas Ray qui signe la mise en scène. Il fait se côtoyer sur les planches comédiens noirs et comédiens blancs. Résultat : après quatre mois d’exploitation, la comédie est retirée de l’affiche car elle cause trop de troubles à l’ordre public.

La seconde vie de "Beggar's Holiday"

« Beggar’s Holiday » aurait pu tomber dans l’oubli. Mais en 2012, la veuve de Dale Wasserman propose à David Serero de lui céder les droits de la pièce. Quelques mois plus tôt, elle avait été très impressionnée par la prestation du baryton dans « L’homme de la Mancha », une comédie musicale inspirée du Don Quichotte de Cervantès dont Dale Wesserman avait signé le livret dans les années 60. C’est donc en tant que producteur et interprète du rôle titre que David Serero a mené à bien ce projet. Il a réalisé l’adaptation française du livret. Quant aux chansons, elles sont interprétées en anglais au coeur d’une mise en scène signée James Marvel, dont le nom est souvent associé à des comédies musicales à Broadway. Une quinzaine d’artistes sont présents aux côtés de David Serero : Chiara Di Bari, Gilles San Juan et le saxophoniste John Altman. Au paradis des musiciens, Duke Ellington doit swinguer de plaisir…

« Beggar’s Holiday ou le rêve du mendiant» de Duke Ellington par David Serero - Jusqu'au 27 novembre 2012 - Espace Pierre Cardin - 1 avenue Gabriel - 75008 Paris - M° Concorde. Les 19, 24 et 27 à 20h30. Le 24 à 17h. Le 25 à 14h30 et 18h30. Tarifs : De 25 à 30 €