"Au prix de la mort" : Louis Delgrès, un héros de la lutte contre l'esclavage

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/04/2016 à 14H16
Mamadou Bouchard est "Louis Delgrès"

Mamadou Bouchard est "Louis Delgrès"

© France Ô/ culturebox

Louis Delgrès est un héros guadeloupéen qui lutta contre le rétablissement de l'esclavage en 1802. "Au prix de la mort" raconte la dernière journée de celui qui mena la résistance contre les troupes napoléoniennes. Une pièce en vers écrite par Christine Lara, à découvrir au théâtre Darius Milhaud à Paris jusqu'au 3 mai avant une tournée aux Antilles.

Reportage Outremer 1ère :  L. Otvas / Ph. Hernando / G. Mazaniello /F. Martinvallet

https://videos.francetv.fr/video/NI_674287@Culture

"Au prix de la mort" est un hommage à deux héros guadeloupéens qui vont naître d'un combat contre l'esclavage :  Louis Delgrès et Joseph Ignace.

On est en 1802. Les esclaves de la Guadeloupe sont libres depuis le décret n°2262 voté par la Convention en 1794. Mais voilà en cette année 1802, Bonaparte décide de rétablir l'esclavage dans les colonies. Il envoie une flotte de 11 navires chargée de 3500 hommes vers la Gudeloupe. Mais c'était sans compter sur la résistance d'hommes et de femmes qui après avoir goûté à la liberté, décident de lutter âprement pour la conserver, quitte à y laisser leur vie.

Menée de front par Louis Delgrès, alors colonel de l'armée française affecté à la protection de la Guadeloupe, et son ami Joseph Ignace, la rébellion s'organise. Mais face à une armée dense et bien décidée à en découdre, le combat s'avère inégal, et force est de constater l'inéluctable défaite des Guadeloupéens qui préfèrent se donner la mort plutôt que le retour aux chaînes et au fers.
L'affiche  de "Au prix de la mort" © DR

 "Au prix de la mort", raconte les dernières 24 heures de Louis Delgrès et rétablit par la même occasion une histoire incomplète ou totalement occultée du programme scolaire, principalement en métropole.

Dans les programmes d'Histoire-Géographie il n'y a pas réellement d'études des personnages des héros de la lutte anti esclavagiste ; il y a juste la traite négrière. Ce qui veut juste dire que cette partie de l'histoire, face à la longueur du programme disons "officiel" est souvent oubliée."

Christine Lara, professeur de français et auteure de "Au prix de la mort"


"Au prix de la mort" permet de combler les silences de l'histoire coloniale et transmet ce patrimoine pour mieux comprendre et appréhender l'histoire post-coloniale. Une pièce de théâtre historique qui défend la liberté universelle et qui interroge l'homme sur sa propre condition. 
 

Une pièce de théâtre unique de par son style et sa thématique, "Au prix de la mort" est à découvrir au théâtre Darius Milhaud à Paris jusqu'au 3 mai avant une tournée aux Antilles.