A Domrémy, la vie de Jeanne d’Arc en son et lumière

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/07/2013 à 18H24
La vie de Jeanne d'Arc en son et lumière en juillet à Domrémy-la-Pucelle (Vosges)

La vie de Jeanne d'Arc en son et lumière en juillet à Domrémy-la-Pucelle (Vosges)

© France 3 / Culturebox

700 ans après sa naissance, Jeanne d’Arc et le mystère de sa vie continuent de passionner les Français. Pour la 3ème année, un son et lumière va animer les nuits de Domrémy-la-Pucelle où elle est censée être née. 180 figurants participent à ce spectacle mis en scène et réalisé avec des effets 3D par Damien Fontaine

Reportage : Jean-Pierre Petitcolas et Eric Bertrand

https://videos.francetv.fr/video/NI_136289@Culture

Un peu d'histoire

Jeanne d’Arc serait née vers le 6 janvier 1412 dans le village de Domrémy aujourd’hui dans les Vosges.
On dit qu’elle est originaire d’une famille pauvre et qu’elle gardait des brebis. Très pieuse comme on pouvait l’être à l’époque, des témoignages rapportent qu’à l’âge de treize ans, elle aurait entendu les voix célestes de saint Michel et des martyres sainte Catherine et sainte Marguerite qui lui enjoignaient de libérer le royaume de France de l’occupation anglaise (« Va bouter les Anglais hors de France ») et de faire sacrer le dauphin, futur Charles VII roi de France à Reims.
En mai 1458, quand elle entre dans la salle du château du Chinon, il y a de nombreux gentilshommes parmi lesquels le Dauphin. Jeanne ne le connaît pas mais c’est pourtant devant lui qu’elle va s’agenouiller.

Jeanne, chef de guerre
A la suite de cette entrevue, Charles VII lui confie une armure et une armée à la tête de laquelle elle délivrera Orléans. Après avoir fait sacrer le roi à Reims comme les voix le lui avait demandé Jeanne continue ses combats mais sera arrêtées au siège de Compiègne.
Incarcérée à Rouen elle sera jugée par un tribunal ecclésiastique présidé par l’évêque Pierre Cauchon, de sinistre mémoire selon les historiens.
A l’issue d’un procès en sorcellerie et hérétisme, elle est condamnée à mort. Elle périt sur le bûcher le 30 mai 1431.
En 1456, un nouveau procès inquisitorial réhabilite sa mémoire.
Elle sera finalement béatifiée en 1909 et canonisée en 1920 par le pape Benoît XV.

La polémique
Avec "L'affaire Jeanne d'Arc", Marcel Gay met en doute les origines paysannes de la "Pucelle " de Domrémy 

Avec "L'affaire Jeanne d'Arc", Marcel Gay met en doute les origines paysannes de la "Pucelle " de Domrémy 

© Cécile Genest / L'internaute Magazine
Si la vie de Jeanne d’Arc a longtemps alimenté la légende, des chercheurs et des historiens ont à plusieurs reprises mis en doute l’existence modeste voire misérable de Jeanne et essayé de savoir qui elle avait véritablement été. Il leur semblait en effet impensable qu’une simple bergère ne maitrisant ni le langage ni les usages ni les codes de la Cour ait pu sans difficultés accéder au futur Roi de France même si ce jour-là, celui-ci avait demandé à son cousin de jouer son propre rôle.
Parmi ces iconoclastes (car Jeanne d’Arc devient une véritable icône dans l’histoire de France notamment à la fin du XIXème et au début du XXème  siècle), le journaliste Marcel Gay.

"Jeanne n'était pas une bergère"...
En publiant "L’affaire Jeanne d’Arc", il arrive à la conclusion que : "… les historiens ne savaient pas lire. Par exemple, dit-il, à deux reprises, les 22 et 24 février 1430, Jeanne dit de façon formelle qu'elle n'a "jamais gardé les animaux et autres bêtes". Donc elle n'est pas bergère. Or, moi j'ai appris à l'école qu'elle était bergère, illettrée etc. Même chose pour son nom de famille. Première audience du procès de Rouen: " Mon nom est Jeanne, dans mon pays on m'appelait Jeannette. Et dans mon pays, les filles portent le nom de leur mère, c'est à dire ici de Vouthon ". Donc en aucune façon elle ne peut s'appeler d'Arc" (Extrait d'une interview accordée à l’Internaute-l’Histoire) 

Infos pratiques

Spectacle Monumental Jeanne d'Arc à l’Esplanade Basilique de Domrémy : les 3, 4, 5, 6 et 7 juillet 2013.
Du 03-07-2013 à 22:30 
au 07-07-2013 à 23:50
Prix des places : 
De 9 à 30 euros Gratuit en dessous de 6 ans
Réservations : 03 29 06 79 09