Victor Hugo héros d'une mini-série sur France 2 et "Les Misérables" sur la BBC

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/04/2018 à 14H32, publié le 09/04/2018 à 14H31
Victor Hugo en 1867 par Bertall

Victor Hugo en 1867 par Bertall

© Philippe Matsas / Opale / Leemage / AFP

Victor Hugo devrait être l'une des stars de l'année à la télévision, avec une adaptation à gros budget des "Misérables" par la BBC, et un bio-pic sous forme de mini-série qui raconte son engagement politique sur France 2.

Sensation littéraire à 30 ans avec "Notre-Dame-de-Paris", l'écrivain (1802-1885) fut la voix de sa génération. Au contact du peuple de Paris, révulsé par la misère qu'il vit dans les rues, le jeune royaliste devint un héros républicain et connut l'exil, face à un Napoléon III qualifié de dictateur et de "traître".
 
Cet épisode est au centre de "Victor Hugo ennemi d'Etat", mini-série réalisée pour France 2 par Jean-Marc Moutout, un des réalisateurs de la série d'espionnage "Le Bureau des légendes" (Canal+).
 
Ce portrait (4 x 52 minutes), en cours de tournage et présenté au festival de télévision Mipformats à Cannes, aborde également les amours tumultueuses d'un homme qui, jusqu'à sa mort, nota ses conquêtes dans un petit carnet crypté. Yannick Choirat incarne Hugo et Isabelle Carré sa compagne Juliette Drouet.
 
"Au début de la série, en 1848, Victor Hugo est déjà accoutumé à la gloire, à la fortune", explique le réalisateur. "A la fin de la série, trois ans après, il est un fugitif dont la tête est mise à prix, et un républicain." Sa maîtresse le suit dans son exil sur l'île britannique de Guernesey, à quelques milles des côtes normandes.

Une prise de conscience politique progressive

"J'ai voulu montrer la prise de conscience progressive de Victor Hugo et son engagement, plongeant au coeur de l'époque et de la vie de ce grand homme", poursuit Jean-Marc Moutout. "Les deux sont intimement liés, puisque Hugo abandonne la littérature pour le combat politique."
 
Le Britannique Andrew Davies lui aussi a voulu plonger dans cet engagement et cette vie pour son adaptation des "Misérables", en cours de tournage pour la BBC.
 
Cet auteur chevronné de 81 ans a déjà réalisé de nombreuses adaptations et conçu toute une série de films en costumes pour le groupe public britannique, dont "Orgueil et préjugés" et "Guerre et paix". Il décrit "Les Misérables", l'histoire de Jean Valjean, condamné au bagne pour avoir volé du pain, comme un récit "énorme, intense et poignant".
 
"La plupart d'entre nous connaissent la comédie musicale, qui n'offre qu'un aperçu de l'histoire. Je suis heureux de pouvoir rendre justice à Victor Hugo", dit Andrew Davis.

Après la série "The Wire", Dominic West va être Jean Valjean

Dominic West, la star de la série américaine "The Wire", interprète le rôle de Jean Valjean dans cette série de six heures. "Le chemin de rédemption que prend Jean Valjean en fait un des plus beaux rôles que peut jouer un acteur", souligne le comédien britannique.
 
West succède notamment à Gérard Depardieu, qui avait interprété Jean Valjean dans une série française réalisée par Josée Dayan en 2000.
 
Victor Hugo, dont les romans ont fait l'objet de 35 films et de nombreuses séries, a aussi droit en Grande-Bretagne à une nouvelle biographie par l'historien Graham Robb. Et un ouvrage est consacré aux "Misérables", "Le roman du siècle", par l'auteur David Bellos.
 
Hugo, l'homme public, était de son vivant déjà devenu un personnage hors norme, dont les funérailles furent suivies par deux millions de personnes, rappellent les deux ouvrages. Un écrivain alors plus adulé encore pour ses poèmes que pour ses romans.