"The Assassination of Gianni Versace" : une série attendue fustigée par la famille du styliste

Mis à jour le 10/01/2018 à 18H33, publié le 10/01/2018 à 17H51
Une affiche de la série "The assassination of Gianni Versace" à Milan, le 8 janvier 2018.

Une affiche de la série "The assassination of Gianni Versace" à Milan, le 8 janvier 2018.

© Luca Bruno/AP/SIPA

Un tissu de "commérages et de spéculations" : voici comment la famille Versace a décrit ce 10 janvier, une série très attendue sur la mort du célèbre styliste Gianni Versace, assassiné il y a 20 ans. "The Assassination of Gianni Versace : American Crime Story" sort la semaine prochaine aux Etats-Unis et en Italie, puis également en France.

La série est présentée avec le sous-titre "American Story II" car il s'agit du deuxième volet de la série "American Crime Story", dont la première saison, acclamée par les critiques, était consacrée au procès d'O.J. Simpson. La série sera lancée le 17 janvier aux Etats-Unis sur le réseau FX (Fox Entertainment Group), puis le 19 en Italie sur FoxCrime. Elle sera aussi diffusée bientôt en France sur Canal+.

La famille dénonce la recherche de sensationnel

"La famille Versace n'a ni autorisé, ni participé à la réalisation" de "The Assassination of Gianni Versace: American Crime Story", qui "doit uniquement être considérée comme étant une fiction", souligne dans un communiqué la famille du styliste.
Pour elle, le livre sur lequel la série est basée, écrit par Maureen Orth, "n'est que commérages et spéculations". "Maureen Orth n'a jamais reçu d'informations de la part de la famille Versace" et "dans un souci de créer une histoire sensationnelle, elle reprend des rumeurs contradictoires", affirment les Versace. Cette journaliste affirme en particulier que Gianni Versace était séropositif, ce que la famille conteste. Mais pas "parce que ce serait quelque chose de honteux étant donné que Gianni fut l'un des premiers à s'occuper de ce problème avec moi, à organiser des événements de bienfaisance et a faire des dons personnels" à cette cause, a expliqué le 10 janvier sa soeur Donatella, qui a repris la griffe, dans une interview au quotidien italien La Repubblica.Et selon elle, cette séropositivité supposée n'est que l'une des "nombreuses choses fausses" de la série.

"En faisant ces odieuses affirmations, (Maureen Orth) ne tient pas compte des informations contraires ayant été fournies par les membres de la famille de Gianni Versace. Ces derniers sont pourtant les plus à même de connaître les détails de sa vie étant donné qu'ils ont vécu à ses côtés", note la famille. Dans un communiqué, FX a souligné que le best-seller de Maureen Orth était basé sur un travail de recherche très important.

Penelope Cruz, Edgar Ramirez et Ricky Martin dans les premiers rôles

Donatella s'est dit "stupéfaite qu'après tant d'années, on manque encore de respect à une personne qui n'est plus, qu'on veuille créer le scandale autour de quelqu'un qui ne peut plus se défendre". Elle a souligné ne pas avoir vu et ne pas vouloir voir la série. Elle a cependant réitéré sa confiance en Penelope Cruz, qui interprète son rôle à l'écran, une "excellente actrice, une personne merveilleuse et une amie sincère".

Gianni Versace est lui incarné par le sex-symbole vénézuélien Edgar Ramirez et son compagnon Antonio D'Amico par la pop-star Ricky Martin.