La dernière saison d'"Un village français" en tournage dans le Limousin

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/05/2016 à 17H48
village français © Charlotte Schousboe / studio PAO pôle France 3

La septième et dernière saison d'"Un village français", la série historique de France 3, vient de débuter dans le Limousin. L'action se déroule cette fois entre novembre et décembre 1945, après la Libération et durant la période de l'épuration. Douze épisodes vont être tournés en deux temps.

clap un village français © Page Facebook "Un village français"
Le tournage a débuté il y a quelques jours à Saint-Léonard-de-Noblat, en Haute-Vienne. Ironie du sort, c'est dans ce village que Serge Gainsbourg et sa famille se réfugièrent durant l'Occupation. Le futur artiste fut scolarisé là-bas sous le nom de Lucien Guimbard pour cacher son patronyme juif, Ginsburg. 

"Un village français" retrace justement la chronologie de l'Occupation allemande dans une petite commune fictive du Jura, Villeneuve, non loin de la ligne de démarcation. Aux côtés des acteurs, les habitants de Haute-Vienne jouent les figurants. 

Reportage : Marine Guigné et Frédérique Bordes 

https://videos.francetv.fr/video/NI_722605@Culture

Cette saison 7 est placée sur le thème de la mémoire, ou comment chaque personnage élabore son propre récit. "Quand on raconte à sa seconde femme son premier mariage, on a tendance à réécrire l'histoire" explique Laurent Cavalier, le directeur de production de la série. "C'est une époque complexe, car c'est l'après Libération. Toute la vie politique se réorganise, c'est la fin du Front Républicain qui a vaincu les nazis. Et déjà, les socialistes, les gaullistes et les communistes se déchirent entre eux". Pour assurer la crédibilité historique, la production a fait appel dès la première saison à l'historien Jean-Pierre Azéma, spécialiste de la seconde guerre mondiale. 

Pas de manichéisme

Rares sont les séries qui ont une telle longévité : celle-ci a débuté en 2009, il y a 7 ans. Sa principale force est de ne pas tomber dans le manichéisme : rien n'est vraiment tout blanc ou tout noir. Elle montre sans fard le comportement de la population d'une petite ville et nous place face à des êtres humains, avec leurs failles, leurs désirs et leurs peurs. La fin de l'Occupation marque celle du pouvoir et des privilèges de ceux qui ont collaboré avec les nazis et l'arrivée sur le devant de la scène des résistants. Pour certains d'entre eux, la transition de la guerre à la politique ne va pas être facile. 

Incarné par François Loriquet, Bériot, le maître d'école timide devenu résistant très tôt, a passé la fin de la guerre à Londres et il revient à Villeneuve en conquérant. 
Les figurants sur le tournage à Saint-Léonard-de-Noblat

Les figurants sur le tournage à Saint-Léonard-de-Noblat

© France 3 Limousin
Sur la page Facebook de la série, on apprend que la première partie de cette dernière saison sera diffusée d'ici quelques mois, avant la fin 2016. Une bonne nouvelle pour les 3 millions de téléspectateurs français qui suivent chaque épisode.

Mais "Un village français" a également conquis le public étranger. La série a été vendue dans 25 pays européens, ainsi qu'en Australie, en Corée et aux Etats-Unis, où elle est diffusée en version originale sous-titrée. Parmi les interprètes principaux, on retrouve Robin Renucci, Audrey Fleurot, Thierry Godard, Emmanuelle Bach et Constance Dollé.