"L'Amie prodigieuse" : le best-seller d'Elena Ferrante en série télé

Mis à jour le 03/02/2018 à 20H05, publié le 19/01/2018 à 16H56
Dans le vieux Naples des "quartiers espagnols".

Dans le vieux Naples des "quartiers espagnols".

© Ton Koene / DPA

Alors que "L'enfant perdue", le quatrième et dernier volet de la saga de la romancière à l'identité secrète Elena Ferrante, est sorti en librairie, une série télé est annoncée. L'adaptation de "L'Amie prodigieuse", coécrite par la romancière aux deux millions de lecteurs, sera diffusée par le groupe Canal + sur l'ensemble de ses antennes. Mais qui se cache derrière Elena Ferrante ?

"L'Enfant perdue" (Gallimard), le dernier tome de la tétralogie d'Elena Ferrante démarrée en 2011 et qui a fait d'elle un véritable phénomène littéraire (des dizaines de millions de livres vendus dans 42 pays et 2 millions rien qu'en France), est en librairie depuis le 18 janvier, tiré à 150 000 exemplaires. "L'Amie prodigieuse", est le portrait de de Lila et Lena, deux amies dans l'Italie des années 1950 et au-delà, deux jeunes filles issues d'un quartier défavorisé de Naples.

La romancière italienne n'a jamais dévoilé son identité – seul son éditeur italien E/O sait qui se cache derrière le pseudonyme .

Reportage France 2 : L.Melkonian, E.De.Pourquery, F.Crimon, S.Lemiere, C.Billi, L.Tositti  

https://videos.francetv.fr/video/NI_1178083@Culture

Tenir son auditoire en haleine

La romancière italienne n'a donc jamais dévoilé son identité mais a accordé à l'Obs sa seule (et longue) interview française, par mail. Elle y raconte comment elle a conçu sa saga (qui au départ ne devait être qu'un seul gros volume) dans la plus grande discrétion. Son plaisir d'écriture a été de retrouver la sensation d'enfance où elle racontait des histoires : "Ce qui était véritablement électrisant, c'était de tenir mon auditoire en haleine et de sentir son désir que je continue, que je reprenne mon histoire le lendemain, la semaine suivante".

Elena Ferrante explique aussi ses "sources" d'inspiration : "Lorsque j'écris je puise dans les parts de moi et de ma mémoire qui sont fuyantes, incertaines, et qui me mettent mal à l'aise. D'après moi, un récit mérite d'être écrit seulement s'il vient de là". Concernant la souffrance que l'auteure fait endurer à ces héroïnes, Elelna ferrante répond : "je ne trouve pas que leurs malheurs soient tellement éloignés de ceux que connaissent les femmes tous les jours partout dans le monde, en particulier celles qui sont nées pauvres. (…) Certes j'utilise un style romanesque, mais avec une certaine parcimonie". Après ce denier volet, "L'Amie prodigieuse", c'est fini : "L'histoire de Lila et Lena est terminée. Mais j'en ai d'autres en tête, et j'espère réussir à les écrire". A les publier, je ne sais pas".

Une série sur quatre saisons

"L'Amie prodigieuse" est en cours d'adaptation en une série internationale co-produite par la Rai Fiction, HBO, TimVision et Canal+.

La série raconte l'histoire d'amitié entre les deux femmes Lila et Lena, et leur parcours respectif dans l'Italie d'après-guerre. Quatre saisons de la série sont prévues, une par tome. La première saison, 8 épisodes de 52 minutes, tournée en italien, est réalisée par Saverio Costanzo. Elena Ferrante a participé à l'écriture de la série avec notamment Francesco Piccolo ("Habemus papam") et Laura Paolucci ("Gomorra"). Canal+ la diffusera en exclusivité sur l'ensemble de ses antennes en France et dans les pays francophones.