Trois bonnes raisons de regarder la saison 2 de la série Netflix "Stranger Things"

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/10/2017 à 19H58, publié le 27/10/2017 à 19H47
La saison 2 de la série Netflix "Stranger Things" est désormais disponible sur la plateforme de streaming. 

La saison 2 de la série Netflix "Stranger Things" est désormais disponible sur la plateforme de streaming. 

© Netflix

...ou de commencer à regarder si vous ne connaissez pas encore la série phénomène. Tous les épisodes de la saison 2 sont disponibles depuis ce matin sur la plateforme de streaming Netflix. Culturebox vous donne 3 raison pour lesquelles vous ne pouvez absolument pas passer à côté de "Stranger Things".

1
Pour son côté vintage, "so 80ies"
"Stranger Things", c'est avant tout un tableau fidèle des années 1980 américaines. Avec tout ce qui va avec pour mettre dans l'ambiance :  vestes en jean, vêtements colorés, coupes "mulet", "Ford" d'époque et salles d'arcades. On s'y croirait. Jusqu'aux habillages de chaque épisode (titres, lieux et dates), volontairement "old school", à l'image du générique de la série, qui n'a bien évidemment pas changé entre la saison 1 et la saison 2. 
Qui dit années 1980, dit musique. Toute série de qualité se doit d'avoir une bande son digne de ce nom. Et celle de "Stranger Things" est sans doute l'une des plus réussies des productions Netflix, à commencer par le thème principal, rétro-futuriste et énigmatique, que l'on retrouve tout au long de la série (et dans le générique). 

"Stranger Things" c'est aussi une avalanche de références aux années 1980. Certains plans des quatre jeunes héros de la série, Mike, Will, Lucas et Dustin, sont directement inspirés du film "Les Goonies" sorti en 1985. Dans une scène, Mike prend sur son vélo Eleven, une jeune fille avec des superpouvoirs, le rendu rappelle une célèbre image du film E.T. de Steven Spielberg, sorti en 1982. 
Stranger Thing ET

Et pour la saison 2, les créateurs de la série ont continué dans cette lignée. Dès l'épisode 2, spécial Halloween, les quatre compères se déguisent en chasseurs de fantômes, version "Ghostbusters", sur fond de générique musical devenu mythique, qui colle tout à fait à l'esprit fantastique-pop de la série.  
2
Pour ses personnages drôles et attachants 
"Stranger Things", c'est aussi les péripéties d'une bande de quatre jeunes "nerds", comprenez premiers de la classe, fans de jeux vidéo, de Donjons et Dragons et de bandes dessinées, au comportement socialement maladroit et ne faisant pas vraiment partie des élèves les plus populaires de l'école. Dans la petite ville de Hawkins, ils vivent leur vie comme une aventure de tous les instants, communiquent à distance par talkies-walkies comme s'ils étaient en plein milieu d'un champ de bataille. Leur joie de vivre est communicative. 

"Eleven" (c'est le nom que lui donne la bande) est un autre personnage central. C'est une petite fille au crâne rasé qui semble sortir de nulle part et qui débarque dans la vie des quatre garçons. Elle s'est évadée d'un département de recherche du gouvernement américain qui expérimente sur les capacités du cerveau avec des méthodes pour le moins peu orthodoxes, en drogant les foetus encore dans le ventre de la mère, pour amplifier les capacités du cerveau des enfants à leur naissance. Cela fait référence à des programmes américains comme "MK-Ultra" (sur la manipulation mentale via l'utilisation de drogues), qui nous replongent dans l'ambiance pesante de la Guerre Froide. Eleven est évidemment de retour dans la saison 2 avec, cette fois-ci, de beaux cheveux bouclés ! 

Et la saison 2 arrive avec de nouveaux personnages : Billy et Max. Billy est un jeune homme aussi ténébreux et mystérieux qu'arrogant et désagrable. Max est quant à elle (oui c'est une fille) est quant à elle piquante, rebelle et solitaire, ce qui va tout de suite intriguer les quatre jeunes héros. Ces deux personnages débarquent bien entendu avec une nouvelle intrigue pour enrichir le scénario de la série.
3
Pour son atmosphère à mi-chemin entre film d'horreur et fable poétique
"Stranger Things" c'est enfin, comme le nom de la série l'indique, des aventures très étranges. Une ambiance lugubre et énigmatique, propice à des événements surnaturels. Dans la saison 1, Will est enlevé par un monstre, que la bande appelle "le Demogorgon", nom inspiré d'un jeu de plateau type Donjons et Dragons qu'ils adorent. Will est fait prisonnier dans un univers parallèle sinistre : "le monde à l'envers". Les péripéties de cette première saison n'ayant pas suffi à mettre au tapis le monstre en question, il est de retour pour s'attaquer semble-t-il à la ville toute entière. 

Pourtant la série ne cherche pas la dramatisation à outrance. D'ailleurs rien n'entame le courage et la bonne humeur de nos jeunes héros qui naviguent en permanence entre la gravité du réel et leur univers fantastique, comme s'ils étaient des personnages de l'un de leurs jeux d'arcade. Très poétique, "Stranger Things" est une ode à l'imagination débordante et l'espièglerie vivifiante de nos chères têtes blondes. 

La série s'est par ailleurs offert une bande annonce spéciale "Comic Con", qui débute le même jour que la sortie de la saison 2, ce 27 octobre 2017. A l'origine le "Comic Con" était un rassemblement d'amateurs de bandes dessinées (les "Comic books" en anglais), c'est aujourd'hui un événement majeur de la culture pop dans son ensemble, depuis le cinéma, avec les fans de Star Wars par exemple, jusqu'aux jeux vidéos, en passant par les super-héros Marvel et les séries TV, comme "Stranger Things". Evénement pop, musique pop, quel meilleur titre pour cette bande annonce que "Thriller" de Michael Jackson?