"Stabat Mater Furiosa", la voix d'Angélique Ionatos contre la guerre

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/04/2014 à 10H04, publié le 10/04/2014 à 17H25
Angélique Ionatos

Angélique Ionatos

© France3/culturebox

L'artiste grecque Angélique Ionatos interprète une Antigone moderne dans la pièce de Jean-Pierre Siméon au théâtre de la Passerelle à Limoges. "Stabat Mater Furiosa" ou le cri solitaire d’une femme qui se révolte contre la guerre et la violence.

Chanteuse, guitariste et compositrice, Angélique Ionatos est née en Grèce qu'elle a quitté à l'âge de 15 ans. De la Belgique où s'est installée sa famille, elle va partir pour la France. 

D’albums en albums, de créations en créations, elle ne cesse de faire entendre la voix des plus grands poètes grecs. Aujourd’hui que son pays d'origine va si mal, c’est avec plus encore de force et d’urgence qu’elle tient à se souvenir de ces poètes et de cette civilisation.

Reportage : Isabelle Rio- Valérie Agut-Chantal Cogne   

https://videos.francetv.fr/video/NI_146881@Culture

Ici, au théâtre de la Passerelle, elle délaisse la musique pour jouer la mère furieuse dans la pièce de Jean-Pierre Siméon. Celle qui ose s'indigner et pousser un cri d'opposition à la guerre et à la violence comme une Antigone contemporaine.

Stabat Mater Furiosa d'Angélique Ionatos  
De Jean-Pierre Siméon 
Mise en scène Michel Bruzat 

Du 8 au 13 avril 2014