Régis Debray verrait bien Josephine Baker au Panthéon

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/12/2013 à 11H05, publié le 18/12/2013 à 10H51
Régis Debray et Josephine Baker

Régis Debray et Josephine Baker

© A gauche, Photo12 / AFP - A droite, Miguel Medina / AFP

Régis Debray pense qu’il faudrait faire entrer Josephine Baker au Panthéon. Dans une tribune au Monde, l’écrivain et philosophe défend la "candidature" de la chanteuse et danseuse noire américaine qui a enflammé Paris dans les années 1920, exemple pour lui "d’un affranchissement qui a bousculé les conformismes et dérangé les lignes".

François Hollande doit annoncer d’ici la fin de l’année le nom de la ou des personnalités qui entreront au Panthéon bientôt. Il devrait s’agir d’une ou plusieurs femmes du XXe siècle engagées dans la transformation de la société française, selon les premières orientations qui ont été rendues publiques. Lors de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, le président avait estimé qu'il était temps "d'accueillir des femmes" au Panthéon.
 
Faire reposer la chair auprès de la science
"Cette sirène des rues pourrait bien nous aider à dégeler les urnes et les statues, à mettre un peu de turbulence et de soleil dans cette crypte froide et tristement guindée", écrit Régis Debray, estimant que "légèreté peut rimer avec liberté", rappelant que Joséphine Baker (1906-1975), naturalisée française en 1937, est entrée dans les services secrets de la France libre en 1940, a épousé en 1955 la cause des Noirs nord-américains, a assisté en 1966 à la Conférence tricontinentale de La Havane et a "englouti sa fortune pour entretenir une famille arc-en-ciel avec douze enfants adoptifs, de tous horizons."
 
"L’esprit des hauteurs a trop censuré le corps", remarque l’écrivain qui pense que "voir reposer côte à côte la chair et la science (…) ne serait pas la pire façon (…) de fermer les portes de la guerre et d’accorder la République aux temps nouveaux, polyphoniques, frondeurs et bon enfant".
 
La vertu hoquettera
"Le Front national accusera (…), la vertu hoquettera", se réjouit-il d’avance
 
Parmi les femmes susceptibles d'être honorées prochainement, la féministe Olympe de Gouges, la révolutionnaire Louise Michel, la philosophe Simone Weil ou encore les écrivaines Colette et George Sand sont souvent citées.
 
Pour l’instant, le Panthéon n’accueille que deux femmes sur 71 personnalités, la physicienne Marie Curie et Sophie Berthelot, épouse du chimiste Marcellin Berthelot.