Marc Jolivet fête ses 40 ans de scène à la Salle Gaveau

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 16/12/2010 à 15H18
Marc Jolivet fête ses 40 ans de scène à la Salle Gaveau

Marc Jolivet fête ses 40 ans de scène à la Salle Gaveau

© Culturebox

A 60 ans, l'humoriste Marc Jolivet fête ses 40 ans de scène avec un nouveau spectacle "40 ans, fêtons-les ensemble !" à la Salle Gaveau à Paris du 20 au 31 décembre 2010 (puis en tournée dans toute la France sur la saison 2011-2012). Sur le plateau des 5 dernières minutes de France 2, il raconte comment il a conçu ce spectacle-anniversaire dans lequel de nombreux artistes ont été conviés.

https://videos.francetv.fr/video/NI_480747@Culture

Preuve de son talent, plusieurs sketches de Marc Jolivet sont devenus cultes : le frère d'Hitler, Digicode, La caisse de tuiles ou plus récemment Papy Slam. Mais on sait moins que Marc Jolivet a fait ses débuts sur scène avec son frère Pierre (devenu cinéaste) , quand il avait 22 ans. Le duo s'appelait Recho et Frigo. Leur humour a d'ailleurs fait quelques vagues sur les ondes radiophoniques. Ils ont été virés de France Inter (tiens tiens...) où ils animaient l'émission "Les nouveaux philosophes", pour avoir déclaré qu'"on avait trouvé du pétrole en Bretagne, suite aux naufrage de l'Amoco Cadiz". Plus tard, en 1991, sur Europe 2, Marc Jolivet présentait une émission intitulée "20 minutes pour se faire virer". Ca a fonctionné : au bout d'un an, il prenait la porte. Depuis notre homme a fait du chemin, jouant avec un Orchestre Symphonique (son "plus grand souvenir") parlant avec son "frère l'Ours Blanc" et fondant la fondation "Rire pour la planète". Le secret de sa longévité ? "Ne pas se la péter. Ne pas chercher à remplir des Zéniths, mais à faire des salles de 300 à 600 personnes". Et sa carrière est loin d'être finie. Même s'il a tout ses trimestres pour bénéficier d'une retraite à taux plein, Marc Jolivet enchaîne les projets : il doit reprendre le rôle de Louis de Funès dans Pouic-Pouic, terminer sa pièce "Nuit de Folie", mettre en scène "Moi, Olympe de Gouges" de Caroline Grimm, continuer le spectacle avec l'Orchestre Symphonique lyonnais et suivre Liane Foly au Palace pour donner une suite à "La Folle Parenthèse". Y'a pas à dire, l'humour ça conserve.

A voir aussi sur Culturebox :
- Les autres entretiens "Les 5 dernières minutes"
- les vidéos sur les humoristes